Lucie Lucas («Clem») milite avec une photo d’elle nue

Lucie Lucas («Clem») milite avec une photo d’elle nue
TF1

Ce mercredi 2 juin, Lucie Lucas a décidé d’alerter la population sur la situation des agriculteurs bio de manière plutôt originale. Sur Instagram, l’actrice a publié une photo où elle tient une pancarte tout en apparaissant en tenue d’Eve. Un moyen plutôt efficace d’être entendue sur ce sujet puisque qu’en moins de 24 heures, près de 55.000 personnes ont liké son message politique où elle interpelle directement le ministre français de l’Agriculture, Julien Denormandie.

« Un changement de cap est indispensable »

Sur l’image, on peut lire sur la pancarte « en moyenne -66 % d’aides par an », en référence à la baisse supposée des financements alloués au bio en France dans le nouveau plan stratégique national. Et si Lucie Lucas apparaît nue, ce n’est pas non plus un hasard puisque qu’elle suit ainsi le mouvement #LaBioAPoil où des agriculteurs se sont montrés nus pour protester contre le gouvernement.

« Le 21 mai dernier, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a présenté des renoncements irresponsables pour l’emploi agricole, l’environnement et la prise en compte des attentes sociétales. Résultat des courses : les agriculteurs qui ont choisi un modèle agricole sans pesticide ni engrais de synthèse (et qui améliorent tous les jours la biodiversité, le climat et la santé) vont perdre en moyenne 132€ par hectare et par an, c’est à dire en moyenne 66% de leurs aides ! (...) C'est une honte ! », clame Lucie Lucas. « Un changement de cap est indispensable pour assurer un renouvellement générationnel parmi les agriculteurs, gagner en résilience face au changement climatique, préserver la biodiversité et les ressources naturelles, amoindrir notre dépendance en fruits et légumes importés, etc. ».

L’actrice est habituée des prises de position sociétales sur les réseaux sociaux. Cela dit, elle devrait de plus en plus souvent militer politiquement puisqu’elle vient de rejoindre la liste écologiste pour les élections régionales en Bretagne. Quant à Julien Denormandie, interpellé par la star, il a clamé que les chiffres brandis par les manifestants reposaient sur « des calculs biaisés ». Il estime même que les aides au bio devraient augmenter de 30 %.

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern