Un concert des Foo Fighters perturbé par des anti-vaccins (vidéo)

BELGAIMAGE-175937989
BelgaImage

Ce mardi soir, près de 600 chanceux ont eu la chance d’assister au premier concert des Foo Fighters depuis le début de la crise sanitaire au Canyon Club, près de Los Angeles. Sauf qu’en arrivant sur place, ils ont été accueillis par une petite foule de protestataires anti-vaccins. En cause : pour acheter un ticket pour le concert, il fallait présenter un certificat de vaccination contre le Covid-19. La polémique était prévisible et cela n’a pas manqué.

Remplir une salle au prix de n’accueillir que des personnes vaccinés

Devant l’entrée de la salle, des anti-vaccins se sont donc réunis. Tous affirment que « les Foo Fighters luttent pour rétablir la ségrégation » et s’insurgent pour dire que « diviser les êtres humains n'est pas normal ». Il est vrai qu’ailleurs, notamment en Europe, les non-vaccinés sont eux aussi admis aux concerts à condition de présenter un test négatif ou un certificat de rétablissement.

Mais en parallèle, les protestataires en ont profité pour défendre des thèses non-certifiées par la communauté scientifique. On peut par exemple voir une pancarte affirmant que les vaccins sont « risqués » et mettent en avant le fait qu’ils peuvent causer « la mort », bien que les cas de décès soient en réalité quasiment inexistants (sauf rares exceptions qui ont d’ailleurs provoqué des adaptations de la part des autorités pour éviter que cela ne se reproduise).

Le Los Angeles Times, qui relaye l’information, affirme que pour le reste, l’événement a pu se dérouler normalement mais le groupe a refusé tout commentaire. Les Foo Fighters avait auparavant participé à un concert caritatif, « Vax Live », pour que les plus grandes entreprises donnent de l’argent pour créer des doses et pour que les pays membres du G7 partagent leurs vaccins excédentaires.

Un autre concert doit avoir lieu ce dimanche au Madison Square Garden de New York, là aussi réservé aux personnes vaccinées. Une disposition justifiée pour Ticketmaster, qui met en vente les entrées pour le spectacle : « En raison de la demande écrasante pour ces événements, afin d'accueillir autant d'invités que possible, le Madison Square Garden se conforme aux mandats de l'État de New York qui exigent que tous les invités soient entièrement vaccinés dans de telles circonstances ». Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a en effet édicté que si les salles de spectacle étaient remplies à leur capacité totale, la vaccination complète des spectateurs était requise. Les personnes de moins de 16 ans non-vaccinées pourraient quant à elles présenter un simple test négatif. Un concert de Bruce Springsteen à Broadway a dû également se plier à cette condition.