«Petit, gros, moche, chauve»… Valérie Trierweiler tire à boulets rouges sur François Hollande

belgaimage-80339920-full
BelgaImage

Leur rupture date de 2014 mais manifestement, la pilule n’est toujours pas passée. Invitée dans l’émission des Grosses Têtes sur RTL, Valérie Trierweiler n’a pas hésité à littéralement bombarder François Hollande d’insultes. Une attaque qu’elle a lancée après que les animateurs de l’émission aient complimenté le physique de son nouveau compagnon, le rugbyman Romain Magellan.

Une rupture source de rancœurs

Christophe Beaugrand fait d’abord remarquer à la journaliste invitée qu’il « est beau [son] rugbyman ». Puis les autres membres de l’émission demandent à Valérie Trierweiler si celui-ci a « déjà fait les Dieux du Stade », entre autres. Un peu gênée, elle ne dit rien. Puis Christophe Beaugrand précise qu’elle est en réalité « très fière que son homme suscite le désir ». « Mais elle n'a pas été habituée », ajoute alors la chroniqueuse radio Caroline Diament. « Ah, mais pas du tout », acquiesce immédiatement Valérie Trierweiler.

Cette dernière explique alors que si elle n’est pas habituée à ce genre de compliments, c’est pour une raison précise. « Tu prends un petit, gros, moche, chauve, tu te le fais piquer quand même », assène-t-elle en référence à la liaison entre François Hollande et Julie Gayet. Une remarque qui provoque l’hilarité sur le plateau de RTL.

Valérie Trierweiler a été en couple de 2007 à janvier 2014 avec François Hollande, ce qui fait qu’elle a passé un peu moins de deux ans à l’Elysée. Suite à l’annonce dans Closer de la relation du président avec Julie Gayet, notamment via la publication d’une photo du chef d’Etat à scooter, Valérie Trierweiler a été admise dans un hôpital parisien pour « un gros coup de blues ». Elle s’est ensuite mise en retrait dans la résidence présidentielle de La Lanterne, à Versailles, puis deux semaines après la révélation de Closer, François Hollande a annoncé la fin de leur couple.