Canal+ condamné à verser près de 3,5 millions d’euros à Maïtena Biraben

BelgaImage
BelgaImage

Mercredi, la Cour d’appel de Versailles condamnait la chaîne cryptée à verser 3,5 millions d’euros à Maïtena Biraben, qui a officié sur la chaîne de 2004 à 2016. En 2015, elle reprenait la place d’Antoine de Caunes dans le « Grand Journal » jusqu’à son licenciement en 2016 pour « faute grave » selon Canal+. Or, la présentatrice à décidé de poursuivre la chaîne pour l’avoir licencié sans « cause réelle » ni « sérieuse ».

Le procès en appel fait suite à un premier jugement rendu en 2018 aux Prud’hommes de Boulogne-Billancourt. Canal+ avait alors déjà été condamné à indemniser l’ancienne présentatrice à hauteur de 3,4 millions d’euros. À la sortie de la Cour d’appel de Versailles, Maïtena Biraben a déclaré : « Je suis, au bout de cinq longues et pénibles années de procédures, très heureuse aux côtés de mon avocat Maître Claire Fougea de voir que le caractère abusif de mon éviction et la violence de ce qui a été vécu ont été de nouveau reconnus ».

Cette dernière procédure a valu à la chaîne de voir sa condamnation majorée. La Cour d’appel de Versailles a ajouté 35.000 euros d’indemnités que la chaîne doit à Maïtena Biraben ainsi que 30.000 euros de dommages et intérêts pour préjudice moral. Canal+ n’a pas réagit à cette décision.

La chaîne cryptée accumule les difficultés avec ses employés. Une vague de licenciement à lieu en ce moment. Plus d’une vingtaine de journalistes sont amenés à quitter la chaîne suite à une pétition signée en soutien à l’humoriste Sébastien Thoen.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern