Quand Alessandra Sublet se méprenait sur le sens d’une phrase de Pierce Brosnan évoquant le décès de son épouse (vidéo)

Capture d’écran
Capture d’écran

Le 27 mai dernier paraissait le livre d’Alessandra Sublet « J’emmerde Cendrillon ! ». Dans cet ouvrage, l’animatrice évoque son parcours non-linéaire et atypique, semé d’embûches et de bourdes, pour prouver à tous que la réussite est possible. Lors de sa tournée de promotion, elle est notamment passée sur le plateau de « C à vous », il y a quelques semaines.

L’occasion pour elle d’évoquer une anecdote vécue, plutôt gênante, même si elle en rigole depuis, avec le recul. Alessandra raconte ainsi que grâce à son ex-mari, elle a eu la chance de rencontrer l’acteur Pierce Brosnan. Mais lors d’une discussion, une erreur de traduction donne une tournure surprenante à la conversation.

« Mon ex-mari, qui produit des films, a produit un film avec Pierce Brosnan et Emma Thompson. Et un soir, il me dit qu’on va aller dîner avec Pierce. Le dîner se passe bien, je prends la confiance. Je parle anglais, il me comprend. On sort sur le trottoir et je dis à mon ex-mari : ’C’est dingue que son ex le largue comme ça alors que, regarde, c’est James Bond ! Là, mon ex-mari me regarde et me dit : ’Mais attends, t’as rien compris, son ex est morte !’. Bah oui, ’I told you passed away’, mais je lui dis que cette phrase en anglais veut dire ’passer son chemin’. Il me répond que pas du tout, ça veut dire qu’elle est morte ! Visiblement il avait compris que je n’avais pas compris », raconte l’animatrice.

Peu rancunier, l’acteur a même évoqué la bourde d’Alessandra avec elle, quelques années plus tard, en rigolant. « On s’est revus deux ans après et il s’en souvenait. Il m’a dit : ’You’re miss passed away’ », a ajouté la gaffeuse.

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern