Dans une maternité aux États-Unis, un record de naissances a été établi en quatre jours

Belgaimage
Belgaimage

L’hôpital de Baylor Scott & White, au Texas, a battu un record de naissances à la fin du mois de juin dernier. En effet, entre le 24 et le 27 juin, en à peine 91 heures, 107 bébés ont vu le jour dans la maternité, rapporte le Good Morning America, selon RTL. Le dernier record de l’établissement, habitué aux nombreuses naissances, était de 48 nouveau-nés en 41 heures.

D’après le personnel hospitalier, ce phénomène « rare et exceptionnel  » serait lié à la pandémie de coronavirus. « Au printemps 2020, quand on a été confinés pour la première fois, on s’est tous demandé si en décembre ou janvier de l’année suivante, on allait connaître un baby-boom. Mais ce n’est pas arrivé  », explique Michelle Stemley, infirmière et sage-femme. Le pic de naissance a au contraire été établi plus tard, « maintenant que la quarantaine a été normalisée  ». Les parents se sentiraient désormais moins inquiets par rapport à la situation de crise sanitaire, rapporte RTL.

Pour le Dr Jay Herd, obstétricien-gynécologue de l’hôpital, cet afflux de bébés va sans doute se prolonger dans les mois à venir : « Je ne pense pas que cela va s’arrêter. D’ici sept à huit mois, nous allons assister à un accroissement démographique ».