Wally Funk, cette astronaute de 82 ans bat un record dans l’espace (photos)

BelgaImage
BelgaImage

Ce mardi 20 juillet, le premier voyage spatial touristique de Blue Origin, une entreprise créée par Jeff Bezos s’en va pour un voyage de 10 minutes dans l’espace. Le petit équipage compte parmi ses membres le milliardaire Jeff Bezos mais aussi Mary Wally Funk. La fusée va partir et larguer la capsule dans laquelle se trouvent les membres de l’équipage. Ils passeront la ligne Karman qui délimite l’atmosphère de l’espace, ce qui fera d’eux des astronautes.

Dans les airs depuis ses 9 ans

Si Wally Funk est si particulière c’est qu’elle deviendra l’astronaute la plus âgée à aller dans l’espace. C’est aussi un rêve de petite fille qu’elle réalise aujourd’hui. C’est une histoire familiale qui pousse cette octogénaire. Selon sa biographe, Sue Nelson, « sa mère a toujours voulu voler mais n’a jamais eu le droit de le faire. Elle a donc encouragé l’ambition de Wally ».

BelgaImage
BelgaImage

Wally Funk prend des leçons de vol dès l’âge de 9 ans. Arrivée au secondaire, elle se voit interdite de prendre des cours de mécanique, à l’époque, encore réservés aux garçons. Finalement elle obtient sa licence de pilotage à l’université. Elle est inscrite dans « la meilleure école de pilotage des États-Unis, des années 1950 jusqu’aux années 1970 » selon une interview donnée en 1999 à la Nasa. Par la suite, elle devient instructrice de vol à Fort Still, une base militaire située en Oklahoma.

Quatre refus de la Nasa

Elle fait aussi partie des 13 candidates sélectionnées pour passer des tests et peut-être faire partie des premières femmes dans l’espace dans le cadre du programme « Mercury 13 » organisé par les États-Unis en pleine guerre froide. Sa biographe rapporte à FranceInfo des entraînements et des tests physiques très durs : «  Elle a dû avaler plus de 90 cm de tuyau en caoutchouc pour examiner les sucs gastriques dans son estomac, écrit Sue Nelson dans son livre. Je lui ai demandé si c’était inconfortable ? « Oh, mon Dieu, oui », a-t-elle répondu. « C’était une sorte de choc. J’ai avalé tellement de tubes. Mais je pouvais le supporter  » ».

Finalement le programme sera abandonné et les rêves de Wally Funk semblent s’éloigner. Ce ne l’a pas empêché de tenter à quatre reprises de devenir astronaute pour la Nasa, à chaque fois refusée parce qu’elle n’avait pas de diplôme d’ingénieur.

Finalement, elle est devenue enquêteur au Conseil national de la sécurité des transports et a formé plus de 3.000 pilotes.

Wally Funk va devenir la personne la personne la plus âgée dans l’espace et dépasser le record de John Glenn. Cet Américain détenait à ce jour le record avec un vol orbital réalisé en 1998 à l’âge de 77 ans. Lors de son vol, Wally Funk a confié vouloir prendre une photo dans la capsule avec une carte postale d’elle devant le drapeau américain et la Terre en arrière-plan.

BelgaImage
BelgaImage