Les commentateurs français largement critiqués par les internautes lors de la cérémonie d’ouverture des JO

La cérémonie d’ouverture organisée jeudi soir à Tokyo a marqué le coup d’envoi officiel des Jeux Olympiques 2020, reportés d’un an à cause du coronavirus. Attendus par des millions de personnes et surtout des centaines de sportifs à travers le monde, les JO sont diffusés sur la RTBF chez nous, et notamment sur les chaînes de France Télévisions chez nos voisins français.

Et jeudi soir, c’est France 2 qui avait hérité de la diffusion de la cérémonie d’ouverture, avec le chef Thierry Marx (spécialiste du Japon), l’animatrice Églantine Émeyé et le journaliste sportif Alexandre Boyon aux commentaires. Un trio inédit, qui n’a pas séduit les téléspectateurs…

Sur Twitter, un internaute a même décrété que les trois comparses méritaient une médaille d’or, « celle des pires commentaires », relevant les jeux de mots bateau lancés par les commentateurs lors du direct, tels que « Il faut visiter la Zambie, on est bien reçu car ce sont des Zambiens ». « Ils sont catastrophiques, c’est cliché sur cliché pour chaque pays », a déploré un autre Twitto, suivi par plusieurs autres.

Gros bad buzz pour Églantine Émeyé

Les téléspectateurs s’en sont surtout pris à Thierry Marx et Églantine Émeyé. Ils ont relevé plusieurs contradictions dans le discours de cette dernière, défenseuse des droits des femmes, mais qui a tout de même déclaré à l’antenne que « la natation synchronisée, ce n’est pas pour les hommes », rapporte un internaute, qui imagine une situation contraire : « Imaginez le scandale d’état si c’était Patrick Chêne qui disait que le foot ce n’est pas pour les filles… ».

Un passage a particulièrement dérangé les internautes, lors du passage de la délégation du Tonga à l’écran. Comme lors des derniers Jeux Olympiques, Pita Taufatofua, le porte-drapeau tongien, a défilé vêtu d’un pagne traditionnel, son torse nu recouvert d’huile de coco. Et Églantine Émeyé ne s’est pas gênée pour commenter le corps de l’athlète. « Je m’en souviens très bien ! », s’est-elle exclamée au passage de l’athlète tongien, se réjouissant de le voir à nouveau apparaître vêtu de la sorte : « Il nous refait la même cette année, mais merci ! ». Un commentaire assez mal perçu sur Twitter, car jugé sexiste. « C’est assez choquant », a réagi un utilisateur du réseau social, « J’aurais bien aimé voir la réaction des gens si un commentateur avait félicité le ‘magnifique décolleté’ d’une athlète en disant ‘regardez cette magnifique poitrine. Merci à cette athlète de nous avoir permis de voir cela. C’est un beau cadeau’ ». « Pour la commentatrice, tous les pays sont misogynes mais elle se gêne pas pour faire son ado quand elle voit un homme torse nu », a relevé un autre internaute, pendant qu’un autre se demandait pourquoi l’animatrice avait été choisie pour commenter la cérémonie : « À part compter le nombre de femmes dans chaque délégation et parler 1h du porte-drapeau de Tonga torse nu, elle sert a quoi la commentatrice de France 2 ? ».

Pas sûr que les téléspectateurs se réjouissent de retrouver Églantine Émeyé à l’antenne pour le reste des JO...