Accueil Actu Soirmag

La société Vicks recadre Didier Raoult, qui propose un nouveau traitement contre le covid (vidéo)

Le professeur Raoult a évoqué un nouveau remède contre le Covid, suscitant à nouveau la controverse.

Temps de lecture: 2 min

Personnage amené sous le feu des projecteurs depuis le début de la pandémie de coronavirus, le professeur Didier Raoult vient de proposer une nouvelle idée controversée pour lutter contre le virus.

Dans une nouvelle vidéo postée sur la chaîne Youtube de l’IHU de Marseille, le grand défenseur de la chloroquine s’interroge sur les effets que pourraient avoir des « molécules qui ne coûtent rien et qui sont anodines » sur le coronavirus. « Qu’est-ce qu’on attend pour les tester ? », lance-t-il, avant de citer ces molécules et d’en arriver à proposer… du Vicks VapoRub : « la ciclosporine, l’ivermectine, etc. Ou mettre de la paraffine dans le nez, de la vaseline, qu’on a dans certains produits, ou le Vicks ». Il ajoute ensuite directement : « Ils ne me payent pas Vicks, je n’ai pas de conflits d’intérêts avec eux ».

Une proposition qui n’est pas passée inaperçue, et qui a une nouvelle fois suscité la controverse. Interpellée sur le sujet par un internaute sur Twitter, la société Vicks a d’ailleurs réagi aux propos de Didier Raoult. « Comme indiqué sur l’étiquette, VapoRub ne doit être appliqué que sur la poitrine et la gorge pour soulager la toux, et sur les muscles et les articulations pour les courbatures », a précisé la marque, mettant en garde contre les usages proposés par le professeur marseillais : « Il ne doit pas être utilisé sous ou dans le nez, dans la bouche ou ingéré. Un produit à base d’huile peut pénétrer dans les poumons s’il n’est pas utilisé correctement ». Voilà qui est clair.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une