Accueil Actu Soirmag

Une athlète afghane appelle à l’aide pour participer aux Jeux paralympiques (vidéo)

Victime du chaos qui règne dans son pays, elle tente le tout pour le tout pour aller au Japon.

Temps de lecture: 2 min

Ce 16 août, la sentence est tombée: l’équipe afghane qui devait participer aux Jeux paralympiques ne pourra pas se rendre à Tokyo. C’est la décision du Comité international paralympique suite à l’arrêt des vols commerciaux. Il est donc impossible d’emmener les deux athlètes afghans prévus pour le voyage : Hossain Rasouli et Zakia Khudadadi. Mais cette dernière a décidé de ne pas baisser les bras. Dans une vidéo envoyée à Reuters, la taekwondoïste implore à ce qu’elle soit aidée pour quitter son pays et se rendre au Japon.

« Je vous demande à tous, car je suis une femme afghane et en tant que représentante des femmes afghanes, je vous demande de m’aider. Mon intention est de participer aux Jeux paralympiques de Tokyo. S’il vous plaît, tendez-moi la main et aidez-moi », supplie-t-elle. Elle s’adresse notamment aux « institutions de protection des femmes, à toutes les organisations gouvernementales, afin de ne pas laisser les droits d’une citoyenne afghane dans le mouvement paralympique être retirés si facilement ».

Le cas de Zakia Khudadadi est d’autant plus préoccupant que les talibans, désormais au pouvoir, pourraient renforcer les contraintes sociétales sur les femmes, même s’ils clament pour l’instant le contraire. Dans une interview à CBS, elle affirme que sa famille vit un « cauchemar ». « Bien qu'étant une fille handicapée [d’Hérat, ndlr], je me suis rendue à Kaboul avec beaucoup de difficulté pour aller à la compétition. Mais maintenant, je n'ai même pas la certitude de survivre, et encore moins de participer à la compétition », a-t-elle déclaré. « Je m’attends à ce qu'une mauvaise chose m'arrive à moi ou à ma famille à tout moment ». Si elle arrive malgré tout à aller à Tokyo, elle deviendra la première Afghane à se rendre aux Jeux paralympiques.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une