Accueil Actu Stars

Procès de R. Kelly: le témoignage glaçant de l’une de ses accusatrices

Le chanteur et producteur R. Kelly est accusé par l’une de ses anciennes compagnes d’exploitation sexuelle. Alors que son procès s’est ouvert il y a quelques jours, les témoignages apportés sont saisissants.

Temps de lecture: 2 min

L’ancienne compagne du chanteur et producteur R. Kelly l’avait défendu auparavant. C’est désormais fini depuis l’ouverture du procès contre le chanteur. Il est entre autres accusé d’exploitation sexuelle et le témoignage apporté par l’une des accusatrices souhaitant rester anonyme est à glacer le sang.

Le procès se tient au tribunal fédéral de Brooklyn. C’est là que la jeune femme a livré le passé du chanteur. Il est actuellement jugé pour exploitation sexuelle sur mineure, extorsion, enlèvement, corruption et travail forcé. Les faits très graves qui lui sont reprochés auraient eu lieu entre 1994 et 2018.

Un réseau de recrutement

Selon la jeune femme venue témoigner, ce dernier aurait dirigé un réseau de recrutement et de préparation pour forcer les jeunes filles à avoir des relations sexuelles avec lui. Il aurait séquestré les jeunes femmes dans des chambres d’hôtel. La jeune femme avait 17 ans au moment des faits et est restée avec lui durant cinq ans. Pendant cette période, R. Kelly avait deux « compagnes ». Les deux femmes étaient entièrement contrôlées et devaient demander des autorisations pour tout, de leurs sujets de conversation ou bien pour sortir de leur chambre.

Selon les déclarations de la jeune femme, R. Kelly maintenait son contrôle via les parents et disait régulièrement à propos d’eux : « Il nous disait qu’ils nous avaient vendues à lui et qu’ils n’avaient rien à faire de nous ».

Des humiliations

R. Kelly infligeait aussi des punitions et des humiliations aux jeunes femmes. Il réclamait par exemple des lettres d’excuses manuscrites. La jeune femme ajoute avoir dû manger des excréments tout en étant filmée. Elle aurait aussi été forçée à des rapports sexuels avec un autre homme.

Le chanteur, par le biais de son avocat assure qu’il n’est pas coupable et parle de récupération de la part des parents de la jeune fille. R. Kelly a déjà été accusé par le passé pour abus sexuels et pédopornographie en 2008. Il a finalement été acquitté. En 2019, un documentaire rassemblant des témoignages de victimes présumées est sorti, relançant les accusations. Si finalement le tribunal juge R. Kelly coupable, il risque entre 10 ans de prison et la perpétuité.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

À la Une