«Il est monté sur le trône par un ‘tour de magie’»: un cousin d’Albert de Monaco réclame 351 millions d’euros

belgaimage-177596271-full
MAXPPP

Le prince Albert de Monaco fait face à une nouvelle affaire, lui déjà tourmenté par les rumeurs de divorce autour de son couple. Son cousin le comte Louis de Causans, cousin du prince Albert de Monaco, affirme être l’héritier légitime du trône de Monaco et réclame donc des dommages et intérêts à hauteur de 351 millions d’euros.

Cette somme n’est pas directement réclamée au prince Albert, mais bien à l’État français, que le comte Louis de Causans accuse d’avoir bafoué ses droits dynastiques. Le cousin du prince Albert affirme en effet que « le prince Albert a pu monter sur le trône par un ’tour de magie’ ». D’après le comte, l’État français s’est arrangé pour s’emparer du trône de Monaco en écartant de la succession la branche allemande de la famille royale, de laquelle descend Louis de Causans. C’est en effet la grand-mère du prince Albert qui a été désignée comme héritière à l’époque, ce qui a mené le mari de Charlène de Monaco sur le trône ensuite.

« Normalement, dans mon milieu, on est discret et on n’aime pas remuer les choses comme ça. Mais la vérité doit être révélée. C’est une question d’honneur », s’est exprimé le comte Louis de Causans, dans des propos rapportés par Het Laatste Nieuws. Il n’en veut pas à son cousin Albert, qu’il ne juge pas responsable, mais veut « que cette injustice que la France a faite à (s)a famille soit réparée ».

Déjà en 2019, le comte français avait mené une action en justice pour cette affaire, mais elle avait été rejetée, faute de preuves. Cette fois, il semblerait que le dossier de Louis de Causans a plus de poids, et pourrait se retrouver devant le tribunal de Paris.

 
  • La soprano russe Anna Netrebko dans le rôle de Lady Macbeth, ici à Saint-Pétersbourg.

    Verdi au service de Shakespeare

    Par sa densité, son propos, ses caractères, son ambiance prenante autant qu’étrange, « Macbeth » est un incontournable de l’art lyrique.

  • La rencontre inattendue entre un livreur (H. Jemili) et un médecin à bout (M. Blanc).

    Michel Blanc au mieux de sa forme

    Les vraies bonnes comédies françaises sont devenues assez rares, mais fort heureusement pas inexistantes.

  • L’acteur français Ibrahim Koma incarne le valet de Phileas Fogg.

    L’œuvre de Jules Verne réadaptée

    L’excellent acteur britannique David Tennant, mais aussi le Français Ibrahim Koma qui incarne le valet Passepartout accompagnant Phileas Fogg dans son périple audacieux