Accueil Actu Stars

«Il est monté sur le trône par un ‘tour de magie’»: un cousin d’Albert de Monaco réclame 351 millions d’euros

Le cousin du prince Albert veut aller en justice pour prouver qu’il est plus légitime que ce dernier dans l’accession au trône de Monaco.

Temps de lecture: 2 min

Le prince Albert de Monaco fait face à une nouvelle affaire, lui déjà tourmenté par les rumeurs de divorce autour de son couple. Son cousin le comte Louis de Causans, cousin du prince Albert de Monaco, affirme être l’héritier légitime du trône de Monaco et réclame donc des dommages et intérêts à hauteur de 351 millions d’euros.

Cette somme n’est pas directement réclamée au prince Albert, mais bien à l’État français, que le comte Louis de Causans accuse d’avoir bafoué ses droits dynastiques. Le cousin du prince Albert affirme en effet que « le prince Albert a pu monter sur le trône par un ’tour de magie’ ». D’après le comte, l’État français s’est arrangé pour s’emparer du trône de Monaco en écartant de la succession la branche allemande de la famille royale, de laquelle descend Louis de Causans. C’est en effet la grand-mère du prince Albert qui a été désignée comme héritière à l’époque, ce qui a mené le mari de Charlène de Monaco sur le trône ensuite.

« Normalement, dans mon milieu, on est discret et on n’aime pas remuer les choses comme ça. Mais la vérité doit être révélée. C’est une question d’honneur », s’est exprimé le comte Louis de Causans, dans des propos rapportés par Het Laatste Nieuws. Il n’en veut pas à son cousin Albert, qu’il ne juge pas responsable, mais veut « que cette injustice que la France a faite à (s)a famille soit réparée ».

Déjà en 2019, le comte français avait mené une action en justice pour cette affaire, mais elle avait été rejetée, faute de preuves. Cette fois, il semblerait que le dossier de Louis de Causans a plus de poids, et pourrait se retrouver devant le tribunal de Paris.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

À la Une