L’avion de Brussels Airlines aux couleurs de Tintin volera cinq années de plus (photos)

BelgaImage
BelgaImage

L’Airbus A320 de Brussels Airlines surnommé « Rackham » repart pour cinq ans. Aujourd’hui, la compagnie aérienne vient de conclure un accord avec les détenteurs des droits de Tintin, Moulinsart. Ainsi, l’avion va être complètement repeint à l’identique et va continuer à faire partie de la flotte de Brussels Airlines jusqu’en 2026.

L’avion est peint à l’extérieur selon le thème du requin-sous-marin de l’album de Tintin « Le Trésor de Rackham le Rouge ». À l’intérieur, il est possible de trouver des illustrations de la main d’Hergé. En 2015, le « Rackham » s’est envolé pour son premier trajet vers Toulouse, haut lieu de l’aéronautique.

BelgaImage
BelgaImage

Suivre l’avion

Le projet de cet avion avait dans un premier temps été pensé sous forme d’autocollants et non de peinture. « Rackham » ne devait durer que quelques comme il a déjà été vu par le passé. Le choix de Tintin n’est pas surprenant, véritable ambassadeur de la Belgique à l’international qui a aussi de nombreux voyages à son actif.

Pour pouvoir espérer apercevoir le fameux « Rackham », Brussels Airlines propose sur son site le programme de l’avion immatriculé OO-SNB. Il faut toutefois garder en tête que ce planning peut changer en dernière minute. De quoi faire rêver tout de même.

Brussels Airlines avait déjà eu les célèbres gaulois Astérix et Obélix pour quelque temps. Aujourd’hui, la flotte de la compagnie compte cinq « icônes belges » dans sa flotte. Il existe ainsi aussi des avions dédiés aux Diables rouges (« Trident »), à Tomorrowland (« Amare »), aux Schtroumpfs (« Aerosmurf ») et à Pieter Bruegel l’Ancien (« Bruegel »). L’avion rendant hommage à Magritte a, lui, disparu de la flotte cette année.

BelgaImage
BelgaImage

BelgaImage
BelgaImage

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?