L’histoire mystérieuse du «Falling Man» du 11-Septembre

Falling Man
Capture d'écran Twitter

11 septembre 2001 : le photographe Richard Drew est présent à la Fashion Week de New York lorsqu’il apprend qu’un avion s’est écrasé sur le World Trade Center. Aussitôt, il se rend sur place et commence à prendre des photos. Lorsqu’il entend des cris autour de lui, il comprend vite que des personnes sautent de la tour nord pour éviter les flammes. Il arrive à prendre quelques clichés de ce moment de terreur et une d’elle sort du lot. Elle sera surnommée « Falling Man » (l’homme qui tombe).

On y voit un homme dans les airs, la tête vers le sol et dans une position détendue, comme s’il s’était résigné à mourir quelques secondes plus tard. L’image, publiée par le New York Times, est devenue un des symboles de la tragédie des attaques terroristes du 11-Septembre mais 20 ans après, il reste toujours difficile de savoir qui pouvait être cette personne, et ce n’est pas faute d’avoir essayé de trouver.

Une personne piégée dans le restaurant « Windows on the World » ?

Il existe en tout près d’une douzaine de photos du fameux homme, mais aucune ne permet de voir un signe vraiment distinctif comme son visage. Vu le grand nombre de victimes ce jour-là, savoir laquelle pourrait être reliée au « Falling Man » vire vite au casse-tête. Une hypothèse privilégiait une personne du restaurant « Windows on the World », situé aux 106e et 107e étages, l’homme semblant porter un tablier de cuisine blanc. Plusieurs noms ont ainsi été donnés : Junior Jimenez, Charlie Mauro, Sean Singh ou encore Wilder Gomez. Un journaliste du journal canadien Globe and Mail a quant à lui privilégié la piste de Noberto Hernandez, le pâtissier du restaurant. Le frère et la sœur de ce dernier ont affirmé l’avoir reconnu mais sa fille aînée et sa femme n’étaient pas de cet avis. « Norberto portait une chemise bleue ce jour-là, ça ne peut pas être lui », affirme son épouse. Finalement, après une analyse approfondie de la photo, cette piste a suscité de gros doutes, aucun détail des vêtements ne permettant de véritablement lier le « Falling Man » au « Windows on the World ».

En 2003, le journaliste Tom Junod a également supposé qu’il s’agissait de Jonathan Briley, un ingénieur du son qui était aussi au « Windows on the World ». Etant asthmatique, il n’aurait pas supporté la fumée et aurait sauté. Il portait aussi régulièrement un t-shirt orange, soit un vêtement similaire à celui que portait le « Falling Man » sous sa veste blanche. Son frère et sa sœur était plutôt d’accord avec cette version de l’histoire mais le doute est toujours là.

Aujourd’hui, les recherches en sont toujours à ce stade. Impossible de savoir qui était réellement cet homme tombé de la tour nord à 9h41 (qui s’est écroulée à 10h28, 29 minutes après la tour sud). A noter que le « Falling Man » est loin d’avoir été la seule personne à avoir sauté de la sorte. Les estimations font état de 100 à 200 à avoir subi le même sort. Une autre photo, moins connue, montre d’ailleurs une femme dans une position similaire. Elle est désormais connue comme la « Falling Woman ».

 
  • La soprano russe Anna Netrebko dans le rôle de Lady Macbeth, ici à Saint-Pétersbourg.

    Verdi au service de Shakespeare

    Par sa densité, son propos, ses caractères, son ambiance prenante autant qu’étrange, « Macbeth » est un incontournable de l’art lyrique.

  • La rencontre inattendue entre un livreur (H. Jemili) et un médecin à bout (M. Blanc).

    Michel Blanc au mieux de sa forme

    Les vraies bonnes comédies françaises sont devenues assez rares, mais fort heureusement pas inexistantes.

  • L’acteur français Ibrahim Koma incarne le valet de Phileas Fogg.

    L’œuvre de Jules Verne réadaptée

    L’excellent acteur britannique David Tennant, mais aussi le Français Ibrahim Koma qui incarne le valet Passepartout accompagnant Phileas Fogg dans son périple audacieux