Comment un client de chez Auchan a tenté de ne payer que 8€ pour un nettoyeur haute pression

Photo prétexte
Photo prétexte - Illustra

Alors qu’il faisait ses courses chez Auchan à Escaudœuvres (dans le Nord), en février dernier, un Français a tenté de réduire drastiquement le prix du nettoyeur haute pression qu’il souhaitait acheter. Pour cela, il a ‘discrètement’ inversé l’étiquette du Karcher (125 €) avec celle d’une plante affichée à 7,99 €, raconte La Voix du Nord.

Arrivé en caisse, l’homme pensait s’en sortir comme si de rien n’était. Mais quand la caissière a vu le faible montant total des achats du client, 21,40 €, ça lui a mis la puce à l’oreille. Elle a vite compris que quelque chose était louche et a prévenu sa hiérarchie.

Jugé il y a quelques jours pour escroquerie, le client en question a affirmé au juge qu’il était victime « d’ une erreur informatique » et qu’il n’était pas responsable du mauvais prix affiché sur le nettoyeur haute pression à la caisse. Sauf que ses manigances ont été filmées par les caméras de surveillance du magasin Auchan. On le voit donc clairement intervertir les étiquettes des deux produits en rayon, avant de se rendre à la caisse.

Il s’était sans doute dit « plus c’est gros, plus ça passe », mais c’est raté…

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?