Un étrange «poisson cochon» intrigue l’Italie (photos)

pesce-porco
Capture d’écran Facebook

Les officiers de marine de Portoferraio, sur l’île d’Elbe, viennent de faire une prise pour le moins inhabituelle. Ils ont remarqué qu’un animal dérivait en pleine mer et l’ont sorti de l’eau. Il était mort mais ce qui a plus attiré l’attention, c’est sa morphologie. Il ressemble en effet à un petit requin tout en ayant une tête semblable à un cochon. Un drôle de mélange qui est en réalité une espèce bien identifiée.

Il s’agit d’une centrine commune, ou Oxynotus Centrina, également surnommée « poisson cochon ». Il est bien reconnaissable grâce à son museau et ses deux nageoires dorsales. D’habitude, il est invisible du commun des mortels car il aime se réfugier dans les profondeurs de l’Atlantique Est et de la Méditerranée, entre 100 et 700 mètres sous la surface de la mer.

A cause des humains, la centrine est une espèce menacée, classée comme vulnérable. En cause : les filets de pêche destinés aux autres poissons et qui les piègent aussi. Est-ce que la centrine retrouvée sans vie à Portoferraio a été victime du même mal, puis relâchée morte en pleine mer par les pêcheurs ? Ce n’est pas exclu. De nombreuses espèces sont victimes de ce problème, y compris les dauphins dont les cadavres s’échouent notamment sur les côtes françaises. Les ONG réclament notamment une interdiction des méthodes de pêche non-sélectives et l’obligation de mettre des caméras sur les navires pour mieux contrôler ce phénomène.

 
  • Grand séducteur, Claude François aimait les très jeunes femmes.

    Claude François, sa part d’ombre

    Trois ans après la révélation de l’existence de sa fille cachée, une nouvelle enquête dévoile le goût du chanteur pour de très jeunes fans.

  • Le travail d’intégration permet une meilleure scolarité pour les élèves «dys». La tablette est un outil très utile.

    Apprendre à maîtriser les troubles «dys»

    Les enfants qui souffrent de dyslexie, dyscalculie, dyspraxie… sont souvent considérés comme distraits, rêveurs, peu intéressés ou agités. Ils seraient entre 3 et 7 %.

  • Environ 15% des colis proviennent de vendeurs en ligne qui ne sont pas enregistrés auprès de l’Union européenne : la TVA et des frais sont alors dus par l’acheteur au moment de la livraison…

    Achats sur internet : gare aux taxes

    Des prix parfois multipliés par trois une fois la livraison effectuée. Désormais, tout ce qui vient d’un vendeur hors Union européenne est frappé par la TVA et des frais. Conseils.

  • Il est encore temps de semer

    Shutterstock

    Que vous ayez un potager ou un balcon, il est toujours possible de semer quelques légumes pour l’hiver : à vous ensuite la salade de blé et la frisée aux lardons.