La production de Koh-Lanta riposte aux critiques de Coumba et Karima

B9728323014Z.1_20210915154043_000+GTOIUGQ1A.2-0
TF1

Comme nous le disions hier, une des aventurières de Koh-Lanta, Karima s’est plainte de l’image que montrait la production d’elle. D’après ses dires, tous les moments où elle apparaît joyeuse et amicale auraient été coupés au montage. Depuis, une autre candidate, Coumba, a elle aussi pris pour cible les organisateurs de l’émission qui donnerait plus la parole aux hommes. « En regardant le ratio temps filmé chez les hommes et le ratio temps filmé chez les femmes, on est sur du 60/40. On n’a pas le même temps d’écran », se plaint-elle. Interrogé par Télé-Loisirs, le producteur du programme, Julien Magne, a répondu à leurs critiques, arguments à l’appui.

« Il faut réfléchir un petit peu »

Concernant Karima, Julien Magne estime que la production n’a pas eu d’envie spécifique de ne montrer que le côté grincheux de la jeune femme. « Le caractère de Karima qui transparaît à l'écran est le sien dans l'aventure et ce n'est pas le montage qui le montre », déclare-t-il. « Nous on ne fait que relater ce point de vue de certaines aventurières, sur son côté dur, qui met des coups de pression. (...) Karima n'était pas tendue H24 mais c'est ce qui a expliqué son élimination et son arrivée dans l'arène et nous, on raconte les histoires principales qui font que les téléspectateurs vont pouvoir comprendre l'évolution de l'aventure ».

Quantà à Couma, il rejette catégoriquement tout sexisme. « On a fait un petit exercice... On a regardé concrètement le temps d'antenne consacré aux hommes et aux femmes. Sur l'épisode 1, il y a une différence de deux minutes; et sept minutes sur l'épisode deux. Sur des épisodes de deux heures... Donc si ça c'est un déséquilibre majeur ou un choix sexiste... Je crois qu'il faut réfléchir un petit peu. Après que chacun ait un ressenti subjectif, c'est humain. Mais il faut le confronter à la réalité ».

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?