Selon l’avocat de Jean-Paul Belmondo, «toute la famille est choquée» par la sortie du livre de son ex-compagne

Belgaimage
Belgaimage

Ce mercredi 22 septembre marque la sortie du livre de Carlos Sotto Mayor, « Jean Paul. Mon homme de Rio », chez Flammarion. L’auteure avait été la compagne de Jean-Paul Belmondo dans les années 1980. Mais la parution de cet ouvrage, près de deux semaines après le décès de l’acteur à l’âge de 88 ans, ne plaît pas à sa famille. C’est ce qu’a expliqué Me Michel Godest, avocat et ami de longue date de Bébel, au Parisien.

« Toute la famille Belmondo est choquée par l’attitude de Madame Sotto Mayor. Elle est choquée par la parution de ce livre quelques jours à peine après le décès de Jean-Paul Belmondo. C’est indécent. Aucune de ses compagnes n’a jamais livré au public sa vie intime avec lui  », a-t-il expliqué. En plus de la publication du livre, la famille du « Magnifique » est « également choquée par l’attitude qu’a eue Carlos Sotto Mayor pendant ces dernières années ». « Je laisse Madame Sotto Mayor face à sa conscience quant à son étonnante présentation des choses. J’ai toujours été très proche de Jean-Paul et connais donc la vérité  », a ajouté l’avocat.

Pour Me Michel Godest, Carlos Sotto Mayor s’était « imposée » dans la vie de l’acteur. « Elle a voulu le garder pour elle, l’écarter de ses proches, de sa famille… Elle lui a fait faire des tas de photos et de vidéos pendant l’été 2020. Certes, Jean-Paul aimait s’amuser, mais Carlos Sotto Mayor l’a épuisé et a profité de lui pour faire son retour médiatique. Et pourquoi, si elle était folle amoureuse, a-t-elle brusquement disparu sans donner de nouvelles après le printemps dernier ? », se demande pour finir le proche du comédien disparu.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?