Emmanuel Macron ciblé par un jet d’œuf à Lyon (vidéo)

belgaimage-182130751-full
BelgaImage

Après la gifle reçue en juin dans la Drôme, Emmanuel Macron a de nouveau été victime d’un comportement agressif lors d’un déplacement. Le président français déambulait ce lundi matin au Salon international de la restauration et de l'hôtellerie à Lyon lorsque les faits se sont produits. Il s’approche du public lorsque, comme le montre une vidéo, une personne lui lance un œuf dessus tout en criant « Vive la Révolution ».

Par chance, ce dernier ne s’est pas brisé sur le président mais a simplement rebondi sur son épaule. Les services de sécurité ont immédiatement maîtrisé le lanceur, fortement désapprouvé par le public présent sur place. Selon Lyon Mag et le Figaro, Emmanuel Macron a ensuite demandé à ce qu’il puisse s’entretenir avec l’individu en question pour comprendre ce qu’il lui voulait. Aucun des deux médias n’a pu préciser ce qui s’est passé ensuite. Quant à l’identité de cet homme, elle reste inconnue pour l’heure. Peu avant, le président avait édicté plusieurs mesures pour aider le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, dont la défiscalisation des pourboires versés par carte bancaire.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?