Des médecins retirent un kilo de clous et de vis de l’estomac d’un homme en Lituanie

belgaimage-162891310-full
BelgaImage

Les médecins de l’hôpital du port de Klaipeda (Lituanie) ont annoncé ce vendredi avoir découvert plus d’un kilo de petits objets de métal dans le ventre d’un patient. Son estomac contenait entre autres des clous et des vis.

Le patient a été admis à l’hôpital après s’être plaint de graves douleurs abdominales. Les médecins, ayant passé son estomac aux rayons X, ont rapidement trouvé les racines du mal : divers objets métalliques, certains mesurant jusqu’à 10 cm de long, avaient lacéré l’estomac de l’homme, mettant sa vie en danger.

L’homme a alors été envoyé au bloc opératoire pour une chirurgie qui a duré trois heures. « Tous les corps étrangers, même les plus petits, ont été retirés de l’estomac du patient », a déclaré le chirurgien Sarunas Dailidenas. L’hôpital a fourni aux médias locaux une image des clous et vis retirés de l’estomac du patient.

« Nous n’avions jamais rien vu de pareil », a affirmé Algirdas Slepavicius, chirurgien en chef à l’hôpital de Klaipeda, à la presse locale. Le médecin a expliqué que l’homme avait commencé à avaler des objets métalliques ces dernières semaines après avoir arrêté de boire. Le patient était dans un état stable après l’opération.

AFP

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?