Accueil Actu Soirmag

La blague d’un humoriste sur Éric Zemmour provoque un tollé

Éric Zemmour gagne de plus en plus de points dans les sondages pour la présidentielle française. Ses soutiens commencent à devenir nombreux et se sont levés contre la blague d’un humoriste.

Temps de lecture: 2 min

Le comédien et humoriste, Gaëtan Matis a provoqué un tollé suite à une blague écrite et partagée sur les réseaux sociaux. Très rapidement, l’affaire a enflé et a fait réagir le polémiste Éric Zemmour, pas encore candidat officiellement à la présidentielle française.

L’humoriste a posté sur ses réseaux sociaux, une plaisanterie sur les attaques du Bataclan et une machine à remonter dans les temps. Dans un post, depuis supprimé, il écrivait : « Si j’avais une machine à voyager dans le temps, je bookerai le Bataclan pour la soirée du 13 novembre 2015 afin d’y organiser une soirée rencontre entre Éric Zemmour et son public ». La « plaisanterie » n’est pas du tout passée pour Éric Zemmour. Sur Twitter, ce dernier réagit et écrit : « Cet « humoriste », ami de Yassine Belattar, souhaite le massacre par des djihadistes de tous ceux qui me soutiennent. De quel côté est la violence  ? ».

Les soutiens du polémiste ne se sont pas fait attendre non plus. L’eurodéputé adhérant du Rassemblement National, Gilbert Collard, a demandé une « condamnation exemplaire de cet appel au massacre » pour cet « humoriste de l’horreur ».

De son côté, Gaëtan Matis a partagé un communiqué sur Instagram dans lequel il admet que sa blague était « de mauvais goût ». Il commence son communiqué ainsi : « Il semblerait que j’ai écrit une blague qui m’a légèrement dépassé ». L’humoriste présente ses excuses auprès des victimes des attentats du Bataclan et assure « ne vouloir la mort de personne ».

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une