Un garçon perturbe une audience du pape et demande à avoir sa calotte (vidéo)

belgaimage-183089611-full
BelgaImage

Ce 20 octobre, l’audience hebdomadaire très policée du pape François a fait l’objet d’une grande attention. Non pas que le discours religieux était très différent cette fois-ci mais parce qu’un jeune garçon, un dénommé Paolo, est monté sur l’estrade et est devenu le centre d’attention. D’abord assis sur une chaise, il n’est pas resté longtemps tranquille et avait besoin d’exprimer son envie de bouger, pour le plus grand plaisir de l’assemblée.

Un zucchetto s’il-vous-plaît ?

Dans un premier temps, il s’est approché du pape et a commencé à sautiller devant lui en lui tenant les mains, avec l’envie manifeste de jouer, qu’importe qu’il soit dans la grande salle Paul VI du Vatican. Le souverain pontife rit et la sécurité n’intervient pas.

Très vite, la curiosité du garçon est piquée par un élément : la calotte du pape, aussi appelée zucchetto ou papalina. Il demande dès lors avec insistance pour pouvoir la porter, tout en la pointant du doigt. Manifestement déçu de repartir bredouille après un premier essai, il n’hésite pas à interrompre le discours qui était en train d’être donné pour demander à nouveau la fameuse calotte, ce qui a provoqué les rires et les applaudissements de la salle entière.

Le chef du protocole, Monseigneur Leonardo Sapienza, a alors laissé sa place à la star du jour pour qu’il puisse s’asseoir à la droite du pape, à défaut de pouvoir porter son couvre-chef. Alors que le souverain pontife prend la parole, il s’agite à nouveau, se place devant lui et demande à nouveau cette calotte qui lui plaît manifestement beaucoup. Cette fois-ci, c’en est trop et il est gentiment évacué de la salle. Quelques temps plus tard, il obtiendra néanmoins un zucchetto semblable à celui du pape et repartira par l’estrade, sous les applaudissements du public.

Le pape commentera ensuite ce qui s’est passé sur l’estrade avec le jeune Paolo. « Je remercie ce garçon pour la leçon qu'il nous a donnée à tous. Que le Seigneur l'aide dans sa limitation, alors qu'il grandit, car ce qu'il a fait vient du cœur », a-t-il déclaré. Ce n’est pas la première fois que le pape voit s’inviter un enfant de la sorte lors d’une audience. En 2018, un garçon autiste était venu sur la même estrade et là aussi, il a pu jouer à côté du pape.