Tir mortel d’Alec Baldwin: les nouveaux éléments de l’enquête

BelgaImage
BelgaImage

Le monde du cinéma est encore sous le choc suite au drame qui a eu lieu jeudi 21 octobre sur le lieu de tournage de « Rust ». La directrice photo, Halyna Hutchins est décédée suite à une blessure par balle, le réalisateur Joel Souza a été emmené d’urgence à l’hôpital. L’incompréhension est présente et les premiers éléments de l’enquête soulèvent de nouvelles questions.

De nombreux experts en armurerie dans le cinéma ont du mal à expliquer comment l’acteur Alec Baldwin a pu tirer à balle réelle lors du tournage du film « Rust ». Les premiers éléments pointent vers une défaillance de l’arme mais aussi des conditions de sécurité qui n’étaient pas bien appliquées. Selon des sources proches de l’enquête, il semblerait que l’arme avait déjà déchargé accidentellement par deux fois sur le tournage.

Les responsables pourtant prévenus

Los Angeles Times rapporte que quelques jours avant le drame, trois membres de l’équipe s’étaient inquiétés de l’arme en question et du manque de contrôle. C’est avec la doublure d’Alec Bladwin que l’arme s’était déjà déchargée par deux fois. La doublure avait été informée que l’arme était « froide », c’est-à-dire qu’elle n’était pas chargée.

Quand cette même arme a été remise à Alec Baldwin, l’acteur a aussi été notifié que le pistolet était froid. Pourtant, c’est bien une balle réelle qui a touché Halyna Hutchins. Los Angeles Times rapporte les propos d’un membre de l’équipe de tournage. Ce dernier déclare à propos de ces trois décharges accidentelles : « Il aurait dû y avoir une enquête sur ce qui s’est passé. Il n’y a pas eu de réunions de sécurité. Il n’y avait aucune assurance que cela ne se reproduirait plus. Tout ce qu’ils voulaient, c’était se précipiter, se précipiter, se précipiter ». L’un des responsables d’armes sur le tournage a d’ailleurs été notifié par un autre membre de ce danger : « Nous avons maintenant eu 3 décharges accidentelles. c’est super dangereux ».

Trois personnes dans la ligne de mire

Une autre question reste de celle de la présence du réalisateur et de la directrice photo dans la ligne de mire. Une source proche de la production explique que l’acteur était en train de tourner une scène. Alec Baldwin devait sortir l’arme de son étui. L’assistant réalisateur avait annoncé que le pistolet était « froid ». L’équipe de tournage venait de se retirer dans une zone à l’écart pour le tournage de la scène. Finalement, le réalisateur Joel Souza, l’opérateur de la caméra et la directrice photo, Halyna Hutchins se tenait derrière le moniteur de la caméra. La scène a dû être jouée à deux reprises. C’est pendant ce deuxième essai que l’arme s’est déchargée. La balle a traversé Halyna Hutchins puis est venue toucher Joel Souza qui se tenait derrière elle.

Les secours ont été appelés immédiatement, malheureusement, Halyna Hutchins est décédée des suites de ses blessures une fois arrivée à l’hôpital.

Des manquements lors du tournage

Outre les défaillances de l’arme, de nombreux points ont aussi contribué à ce dramatique incident. La personne chargée de superviser les accessoires et les armes à feu, âgée de 24 ans, venait seulement de finir un premier film en tant qu’armurier en chef avant d’arriver sur ce tournage. Un manque d’expérience qui a pu conduire à des erreurs dans la sécurisation du matériel.

Quelques jours avant l’accident, des tensions étaient aussi apparues sur le plateau. Des membres de la production avaient décidé de quitter le tournage à cause des conditions de travail difficiles. Les médias rapportent que les équipes faisaient face à des retards de paiements, étaient logées à 80 km du lieu de tournage et devaient enchaîner des journées de plus de 12 heures sur le plateau.

Le tournage du film est suspendu jusqu’à nouvel ordre. Alec Baldwin a assuré qu’il allait coopérer avec l’enquête. Il s’est déjà présenté spontanément à la police pour un interrogatoire. Il n’a pas été mis en garde à vue.