Albert de Monaco visé par des attaques anonymes: «Ces manipulations ne m’impressionnent pas»

belgaimage-183669312-full
BelgaImage

E-mails, SMS, messages Whatsapp… Depuis la mi-octobre, un groupe anonyme envoie régulièrement des messages à des habitants de Monaco et de Nice, renvoyant systématiquement à un site internet baptisé « Les Dossiers du Rocher ». Celui-ci annonce directement vouloir « exposer des personnalités monégasques, hommes politiques et hommes d’affaires influents à Monaco, qui influencent les institutions de Monaco dans leur propre intérêt ». Se trouve ensuite sur le site une liste de personnes visées par le groupe anonyme, dont l’avocat du prince Albert, Thierry Lacoste, et l’administrateur de ses biens, Claude Palmero.

Cette opération numérique de grande ampleur inquiète bien évidemment les autorités du Rocher, qui dénoncent une campagne de déstabilisation du prince. Comme l’explique Monaco-Matin, des enquêtes sont en cours pour déterminer qui se cache derrière « Les Dossiers du Rocher » et quelles sont les motivations de ces anonymes. Les premières recherches menées ont déjà permis de déterminer que le site internet était enregistré dans l’État américain de l’Arizona, et qu’une douzaine d’autres sites relayant les propos du premier sont détenus par des sociétés écrans aux États-Unis, en Inde, en Islande ou encore en Russie.

Le prince dénonce des « manœuvres honteuses »

Auprès de Monaco-Matin, le prince Albert a réagi à l’affaire, réaffirmant son soutien à ses collaborateurs « appréciés pour leur intégrité et leur probité ». « Avec la plus grande énergie, je condamne cette campagne diffamatoire et anonyme de rumeurs mensongères et de calomnies qui cible plusieurs serviteurs de la Principauté agissant à divers titres », a déclaré le souverain monégasque, dénonçant encore des « manœuvres honteuses ».

Pour certains observateurs, ces attaques anonymes ont entre autres pour objectif de retarder et empêcher certaines annonces que doit faire Albert de Monaco d’ici la fin du mois de novembre, à propos de nouvelles nominations à des postes importants des institutions de la Principauté. Si c’est le cas, le souverain n’entend pas se laisser impressionner : « Je garde le cap. Je ne me laisserai pas détourner de mon agenda. J’aurai l’occasion de communiquer prochainement sur des nominations importantes et sur le renforcement de l’équipe gouvernementale ». « Ces manipulations opérées à partir de sites étrangers protégés par l’anonymat et utilisant de faux noms ne m’impressionnent pas, bien au contraire », a encore insisté Albert de Monaco.

 
  • Les traces de la «Belgique nazie»

    L’ombre de Hitler plane toujours sur la Belgique...

    Plus de 75 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, notre pays cache encore des histoires secrètes liées à l’occupation allemande.