«Le Meilleur Pâtissier»: le Belge Alexandre tente de reproduire un œuf Kinder et le rate totalement

B9728615929Z.1_20211011161111_000+GCJJ443TI.2-0
RTLTVI

Retour en enfance pour les candidats du « Meilleur Pâtissier » lundi soir ! Mercotte et Cyril Lignac les ont renvoyés à l’école, pour une semaine « Cour de récrème ».

Pour la première épreuve, les participants avaient pour mission de reproduire en version XXL le biscuit phare de leur enfance. Alexandre Formica, le seul candidat belge du concours, s’est lancé dans une revisite du célèbre œuf surprise de Kinder. Un défi de taille, que notre compatriote était déterminé à relever pour impressionner les deux jurés, d’autant plus que Cyril Lignac était fan des œufs Kinder.

Cependant, le gâteau d’Alexandre, composé de mousse au chocolat, d’un biscuit chocolaté et d’un insert de crème au chocolat blanc, n’a pas pris au frais assez longtemps. Et au démoulage, tout s’est écroulé. Rien n’était assez solide et le Belge a donc sorti « une belle bouse » – ce sont ses mots – du moule. Il a tout de même réalisé par-dessus un glaçage blanc et rouge-orange, comme les couleurs de la marque Kinder. Mais si le goût y était, ce beau raté a classé Alexandre dans les flops de l’épreuve.

Heureusement, celui qui avait presque emporté le tablier bleu lors de l’épisode passé s’est rattrapé dans les deux autres épreuves de lundi soir. Deuxième à l’épreuve de Mercotte, Alexandre a réalisé un bon gâteau représentant un Jokari et son travail a impressionné le chef invité à la dégustation, François Perret. Deux dernières épreuves qui ont permis au Belge de rester dans le concours pour au moins une semaine encore !

Au terme de cette semaine, c’est finalement Anne-Loup qui a quitté la compétition, et Aya a pris le tablier bleu de meilleur pâtissier de la semaine.

 
  • La soprano russe Anna Netrebko dans le rôle de Lady Macbeth, ici à Saint-Pétersbourg.

    Verdi au service de Shakespeare

    Par sa densité, son propos, ses caractères, son ambiance prenante autant qu’étrange, « Macbeth » est un incontournable de l’art lyrique.

  • La rencontre inattendue entre un livreur (H. Jemili) et un médecin à bout (M. Blanc).

    Michel Blanc au mieux de sa forme

    Les vraies bonnes comédies françaises sont devenues assez rares, mais fort heureusement pas inexistantes.

  • L’acteur français Ibrahim Koma incarne le valet de Phileas Fogg.

    L’œuvre de Jules Verne réadaptée

    L’excellent acteur britannique David Tennant, mais aussi le Français Ibrahim Koma qui incarne le valet Passepartout accompagnant Phileas Fogg dans son périple audacieux