Accueil Actu Stars

Décès de MavaChou: elle et ses enfants étaient victimes de cyberharcèlement depuis plusieurs années

La Youtubeuse et mère de famille de 32 ans est décédée ce jeudi 23 décembre. Sa disparition semble être la conséquence d’années de harcèlement envers elle et ses enfants.

Temps de lecture: 3 min

La mère de quatre enfants et Youtubeuse, Maëva est décédée jeudi 23 décembre 2021 chez elle. Depuis l’annonce de son décès faite par sa meilleure amie, le harcèlement que la jeune femme de 32 ans a subi est largement pointé du doigt. Maëva tenait une chaîne Youtube depuis 2013 sur laquelle elle partageait avec sa communauté sa vie de famille à travers des vlogs. Elle a aussi participé à l’émission « On a échangé nos mamans » en 2018. C’est à partir de ce moment que la jeune femme et sa famille ont commencé à être la cible de cyberharcèlement.

Le lendemain de l’annonce de sa disparation, JeremStar s’est exprimé sur sa relation avec la jeune femme et sur les souffrances qu’elle endurait. « Je sais qu’elle a beaucoup souffert des messages permanents de haine sur les réseaux sociaux… Je ne connais pas toute l’histoire car j’échangeais avec elle depuis peu mais je suis abasourdi aujourd’hui » écrit-il sur Facebook.

Ses enfants aussi victimes

Depuis plus de trois ans, la jeune femme était victime de cyberharcèlement de plus en plus violent. Au moment de sa rupture avec son mari en 2020, les commentaires sont devenus de plus en plus acerbes jusqu’à devenir des actes rapporte Le Parisien. La jeune mère était espionnée à son domicile et des appels anonymes étaient passés à l’école de ses enfants, alors âgés de 5 à 10 ans. Les attaques ne se sont pas arrêtées là puisque des commentaires pédophiles ont été postés sous les vidéos envers les enfants de Maëva.

Plusieurs appels à l’aide

Ces trois dernières années, la jeune femme a été mise sous pression et cherchait vraisemblablement de l’aide, selon JeremStar. « Récemment, nous étions entrés en contact et elle s’était confiée à moi. Elle ne supportait plus la haine qu’elle recevait et déplorait que les institutions judiciaires soient aussi lentes. Je me souviens d’une bande audio qu’elle m’a récemment envoyée où elle disait « Un jour, il va y avoir un drame, ce n’est pas faute d’avoir alerté » » a déclaré le Youtubeur sur Twitter.

Dans sa dernière vidéo publiée sur sa chaîne Youtube, Maëva répondait aux questions de ses abonnés. Elle a notamment abordé son moral, déclarant que ce « n’était pas la grande forme » : « Ce n’est pas la grande forme depuis environ deux ans, mais avec des hauts et des bas (…) Il y a des jours où ça va aller très bien, et des jours où ça va aller très mal. C’est pour ça que des fois je vais beaucoup sourire et des fois je vais un peu me reculer des réseaux sociaux, de n’importe qui ou de n’importe quoi, parce que j’ai besoin de me replier sur moi-même ».

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

À la Une