Accueil Édito

Le mot de Cambronne

L’édito de Marc Pasteger.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef Temps de lecture: 2 min

Il ne fait aucun doute qu’Emmanuel Macron voulait faire passer un message de la façon la plus forte, et qu’il a réussi. Lorsqu’il a avoué avoir « très envie d’emmerder les non-vaccinés » et qu’il va « continuer à le faire jusqu’au bout », le président français avait pesé le poids de son vocabulaire. Il a d’ailleurs précisé après coup assumer pleinement son choix. Qui plus est, l’interview a été donnée non pas à un média audiovisuel en direct, mais à un média écrit, « Le Parisien », et ensuite, lue et relue, elle aurait pu être corrigée. Cette sortie jugée incongrue par l’opposition a, selon un sondage, fait progresser les intentions de vote (26 %) au premier tour en faveur d’Emmanuel Macron !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Édito

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs