Accueil Actu Stars

Haron refuse les excuses présentées par le restaurant qui l’a expulsé

L’influenceur a donné les raisons de son refus. Selon lui les arguments du Drug Opera sont « grotesques ».

Temps de lecture: 3 min

Le dernier week-end de janvier, Haron Zaanan, mannequin non binaire bruxellois, s’est vu mettre à la porte d’un restaurant de la capitale en raison de sa tenue jugée trop osée.

Choqué par cette attitude, Haron a diffusé sur les réseaux sociaux une vidéo de l’incident pour dénoncer l’humiliation et la discrimination subies dans l’établissement. La planète internet n’a pas tardé à réagir aux images. Nabilla a notamment publié sur Twitter : « Pardon, mais je rêve là ? »

Philippe Close, bourgmestre de la ville de Bruxelles, et d’autres élus, se sont également exprimés pour dénoncer les comportements discriminatoires et pour insister sur le fait que Bruxelles est une ville chaleureuse où chacun doit se sentir accueilli et en sécurité.

Quelques jours après la révélation de ces actes dans la presse, le restaurant dont Haron a été expulsé a voulu réagir et s’est excusé auprès de l’intéressé via un communiqué : « Avant toute chose, la direction du Drug Opera présente ses excuses à Haron Zaanan s’il a pu interpréter la demande qu’il lui a été faite comme humiliante et transphobe. »

« Nous nous sommes retrouvés ce 30 janvier dans une situation inconfortable entre devoir répondre aux plaintes de certains clients qui ont indiqué être dérangés par la tenue vestimentaire d’Haron Zaanan et ne pas manquer de respect envers ce dernier. Vu le lieu, l’heure et la période hivernale, il ne nous est pas apparu choquant d’estimer que la tenue vestimentaire d’Haron Zaanan n’était pas appropriée et il nous a semblé raisonnable de l’inviter à y remédier », continue la direction de l’établissement bruxellois. « Nous n’avons jamais ‘chassé’ Haron Zaanan. Nous lui avons demandé, le plus aimablement possible, de bien vouloir adapter sa tenue ou, à défaut, de bien vouloir quitter l’établissement. À notre regret, il a opté pour la seconde proposition. »

Haron a refusé les excuses faites par l’établissement sur Instagram. Il estime que ces excuses prouvent davantage la transphobie du restaurant et que les arguments avancés sont aberrants. Selon nos confrères de 7sur7, l’influenceur met en avant plusieurs points dans le communiqué qui lui a été adressé.

Tout d’abord, le fait que l’établissement parle d’interprétation de transphobie : « Je n’ai pas interprété, mais vécu de la transphobie  », explique Haron. Ensuite, l’argument de la saison hivernale, de la température n’en est pas un d’après lui : « Est-ce qu’un restaurant peut déterminer comment les clientes et clients s’habillent en hiver ? Je ne pense pas. » Et finalement, en ce qui concerne la partie du communiqué dans laquelle le restaurant dit ne pas avoir chassé son client, expliquant qu’un choix lui a été donné, celui de se vêtir ou de quitter les lieux, l’influenceur répond : « Quel drôle de choix en 2022. Je n’avais pas le choix, puisque les deux options sont dégradantes et humiliantes dans tous les cas. J’ai préféré quitter ce restaurant médiocre. »

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

À la Une