Accueil Actu Soirmag

Découvrez les communes les plus respectueuses des animaux

Gaia a dressé un bilan des dix communes dont les règles en matière de protection animale sont les meilleures.

Temps de lecture: 2 min

Depuis les dernières élections communales, la cause du bien-être animale avance de manière positive se réjouit Gaia. «  En 2017, la Wallonie comptait 170 Échevins du Bien-être animal », annonce l’association. « Le décompte de GAIA indique qu’il y en a aujourd’hui 223 sur un total de 262 villes et communes, soit une augmentation de 31 %. »

Outre le fait de nommer une personne en charge du bien-être animal, il fallait mener des actions dans ce sens. Entre juin et décembre 2021, les communes wallonnes ont rempli des questionnaires sur leur implication. Il fallait répondre à plusieurs critères afin de prétendre au titre de meilleure commune wallonne.

Parmi ces critères, on retrouve la désignation d’un référent Bien-être animal au sein de chaque commune et de chaque zone de police, la collaboration avec les autres acteurs du secteur, la sensibilisation de la population et des enfants au bien-être animal, la mise en place d’un programme complet de gestion des chats errants, un contrôle de la population de pigeons respectueux des animaux, l’absence d’animaux vivants sur les marchés et autres lieux d’exposition, l’interdiction de tirer des feux d’artifice ou encore, l’impossibilité d’obtenir des autorisations d’abattage à domicile.

Et finalement cinq des dix meilleures communes se trouvent dans la province de Hainaut.

1. Courcelles (Hainaut) : 95 %

2. Jemeppe-sur-Sambre (Namur) : 87 %

3. Ans (Liège) : 86 %

4. Ecaussinnes (Hainaut) : 84 %

5. Waimes (Liège) : 83 %

6. Aiseau-Presles (Hainaut) : 81 %

7. Honnelles (Hainaut) : 81 %

8. Beloeil (Hainaut) : 81 %

9. Rixensart (Brabant Wallon) : 80 %

10. Bastogne (Luxembourg) : 80 %

Dans le fond du classement, on retrouve Estaimpuis (49 %), Esneux (49 %), Durbuy (47 %), Philippeville (47 %), Clavier (46 %), Frameries (41 %), Nandrin (41 %) et Rumes (34 %). Gaia annonce déjà qu’elle organisera une nouvelle fois cette enquête en 2024, juste avant les élections afin de permettre aux communes n’ayant pas répondu ainsi qu’aux « mauvais élèves » de remonter le classement.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une