Accueil Édito

Le printemps de la tristesse

L’édito de Marc Pasteger.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef Temps de lecture: 2 min

Rarement un printemps aura fait couler ou craindre plus de larmes. C’est la Russie qui inquiète la planète en ne voulant écouter aucune voix de la sagesse dans ses plans démoniaques concernant l’Ukraine. Ce sont les chiffres alarmistes de plusieurs pays qui nous démontrent que nous n’en avons pas fini avec le Covid même si ses conséquences ne devraient plus jamais ressembler à celles de ces deux dernières années. C’est « Le Point » qui pose la question : « Le retour du Printemps arabe ? » Et d’enchaîner : « Les pénuries alimentaires vont-elles ébranler les autocraties d’Afrique du Nord, comme ce fut le cas en 2011 ? » Et puis c’est chez nous le carnaval du cauchemar avec ces gilles partis s‘amuser et partager leur bonne humeur qui ont vu arriver brutalement leur ultime voyage. Sans compter ces innocents qui, blessés, traumatisés, marqués à jamais par ce spectacle de l’horreur, éprouveront bien du mal à reconstruire une vie.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Édito

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs