Accueil Actu Soirmag

La Joconde attaquée par un spectateur ce week-end (vidéo)

Le célèbre tableau de De Vinci a été entarté dimanche par un visiteur du Louvre. L’œuvre n’a subi aucun dégât grâce à une vitrine en verre qui la protège.

Temps de lecture: 2 min

Un visiteur du Louvre raconte sur Twitter une drôle de mésaventure dont il a été témoin. Selon le journal espagnol El Pais, un inconnu a tenté de détruire la vitrine de la Joconde ce dimanche 29 mai à la mi-journée. Lorsqu’il a constaté que cela ne fonctionnait pas, il a alors jeté du gâteau sur l’œuvre et l’a étalé sur le panneau de verre. Il a ensuite saupoudré le tout de roses avant d’être jeté au sol par la sécurité.

Dans une vidéo, publiée sur Twitter, on peut voir l’agresseur parler aux visiteurs alors qu’il est emmené par la sécurité : « Certains essaient de détruire la terre, pensez à la terre ! C’est pour ça que j’ai fait ça », déclare-t-il. Le motif serait donc environnemental.

D’après les visiteurs, l’homme s’était déguisé en vieille dame et traversait le musée en fauteuil roulant avant de commettre son acte, mais on ne sait pas encore comment il a fait pour rentrer avec du gâteau.

Le journal espagnol explique que ce n’est pas la première fois que l’œuvre de De Vinci est prise pour cible. En août 2009, un touriste a jeté une tasse de thé sur la Joconde et la vitrine n’avait pas résisté au choc. En 1974, une femme a utilisé un spray rouge, mais cela n’a pas endommagé la peinture. En 1956, un homme a jeté de l’acide sur la toile, endommageant la partie inférieure et une autre fois, un peintre bolivien qui a jeté une pierre sur l’œuvre, causant des dommages mineurs. En 1911, elle a été volée par Vincenzo Peruggia et cachée dans son appartement avant d’être retrouvée deux ans plus tard lorsqu’il tentait de la vendre.

Pour l’heure, le musée du Louvre n’a pas encore réagi à cette nouvelle attaque.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une