Accueil Actu Stars

Kendrick Lamar défend le droit à l’IVG durant un concert légendaire à Glastonbury (vidéo)

Le rappeur américain Kendrick Lamar a terminé son concert à Glastonbury coiffé d’une couronne ensanglantée pour protester contre le grave recul des droits des femmes aux États-Unis.

Temps de lecture: 2 min

En clôture du mythique festival de Glastonbury en Écosse ce dimanche 26 juin, le rappeur Kendrick Lamar a livré une performance inoubliable pour ses nombreux fans venus l’écouter, mais aussi sur les réseaux sociaux, où sa prestation a été diffusée par la BBC. L’artiste américain originaire de Campton a clôturé son concert coiffé d’une couronne d’épines et la tête ensanglantée afin de protester contre la décision de la Cour Suprême survenue vendredi dernier.

Pas en arrière pour les droits des femmes aux États-Unis

Pour rappel, la plus haute juridiction américaine a supprimé le droit fédéral à l’avortement, laissant libre court aux États de l’autoriser ou non. Depuis, sept l’ont interdit et d’autres devraient suivre.

Le gagnant du Prix Pulitzer 2017 a donc conclu sa nouvelle chanson « Savior », issue de son dernier album « Mr. Morale & the Big Steppers », en martelant à plusieurs reprises « Justice pour les droits des femmes. Ils vous jugent, ils jugent le Christ. », avant de jeter son micro et de quitter la scène, énervé.

D’autres artistes s’étaient également exprimés à la suite de cette décision de la Cour Suprême et afin de défendre le droit à l’IVG, comme Olivia Rodrigo et Lily Allen en interprétant le titre « Fuck You », dédicacé aux juges qui ont voté la révocation du droit à l’avortement. Phoebe Bridgers a également condamné cette décision : « J’emmerde l’Amérique. Je vous emmerde. Tous ces vieux cons sans intérêt qui essaient de nous dire quoi faire de notre corps », a-t-elle lancé durant son concert.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

À la Une