Accueil Actu Soirmag

France : une amende de 135 euros pour les conducteurs qui ne coupent pas leur moteur à l’arrêt

Le maire de la ville de Nancy, pour des raisons écologiques et une question de « bon sens », a mis en place un arrêté municipal pour sanctionner les conducteurs qui laisseront leur moteur tourné à l’arrêt.

Temps de lecture: 2 min

À Nancy (France), les usagers de la route devront désormais payer une amende de 135 euros s’ils ne coupent pas le moteur de leur voiture lorsqu’ils sont à l’arrêt en dehors de la circulation, rapporte Le Parisien. Une décision de « bon sens » selon le maire de la ville, Mathieu Klein, et qui s’appuie sur un texte national déjà existant.

L’arrêt municipal ne concerne cependant pas « les véhicules de secours aux personnes, les véhicules des services publics en intervention et les camions frigorifiques transportant des denrées alimentaires, ni sur le préchauffage des moteurs en cas de températures négatives », explique Klein dans un communiqué de presse diffusé sur Twitter.

Selon le maire, ne pas couper le moteur quand on est à l’arrêt arrive trop souvent. Faire le contraire est une « mesure de santé et de sobriété énergétique », mais qui n’est malheureusement « pas assez connue et pas assez respectée ». Il évoque l’impact sur la qualité de l’air pendant les fortes chaleurs de ces derniers jours : « Bien évidemment, notre action en faveur de la transition écologique, des mobilités, de la sobriété énergétique ne se limite pas à cette mesure, mais il est nécessaire de rappeler que chaque geste compte face à l’ampleur des changements à opérer collectivement ».

À noter que « couper son moteur à l’arrêt est une obligation à Londres, en Belgique, en Suisse… Mais également en France par un arrêté ministériel du 12 novembre 1963, qui est cependant tombé en désuétude », explique la mairie de Nancy dans le communiqué.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une