Accueil Actu Soirmag

En Espagne, uriner dans la mer peut coûter jusqu’à 750 euros d’amende

À Vigo, les plagistes devront faire attention à ne pas se relâcher dans l’eau. La ville est prête à mettre des amendes salées.

Temps de lecture: 2 min

Cette année, la ville de Vigo a décidé de mettre en place une amende et d’interdire « l’évacuation physiologique sur la plage ou dans la mer », rapporte la chaîne locale Antena 3. Les contrevenants risquent une amende de 750 euros.

Mais alors comment repérer les personnes qui ne respectent pas les règles, surtout pour les personnes qui se soulagent dans l’eau ? Difficile de mettre des policiers en baignade. La ville a cependant décidé de mettre plus de toilettes publiques à disposition durant l’été et déclare tout de même que « le fait qu’il n’y ait pas de toilettes sur la plage ne sert pas d’excuse à l’usager pour évacuer physiologiquement dans des endroits inappropriés ».

Si cette mesure semble un peu extrême, elle s’inscrit cependant dans une volonté de protéger les plages. En autres, sont aussi interdits l’utilisation de shampoing et de savon dans la mer. Fumer est également proscrit dans certaines zones de la plage, à cause de la polution des mégots notamment. Enfin, les grillades et jeter des déchets sur la plage sont aussi interdits.

L’Espagne, très prisée par les touristes pour ses plages, met régulièrement des règles de ce genre en place. Depuis 2017, San Pedro del Pinatar a également adopté une législation contre les « évacuations physiologiques sur la plage ou dans la mer » mais aussi contre la nudité, les jeux de balles et le fait de réserver des zones de plage avec des serviettes de bain.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Les hommes forts de Poutine

Le Président de la Fédération de Russie peut compter sur des soutiens fidèles, qu’il a hissés au plus haut niveau du pouvoir. Tour d’horizon d’un clan qui « se tient par la barbichette ».

Voir plus d'articles

À la Une