Accueil Carte verte

Couvrir et nourrir le sol de son jardin

Pour certains, septembre est le temps des vacances ; pour le jardinier, ce sera le moment de ramasser, de savourer, ainsi que celui de stériliser et de congeler.

Temps de lecture: 3 min

Au jardin

– On ne le dira jamais assez : pour de bons résultats au jardin, il faut couvrir et nourrir le sol. Voici quelques petites astuces pour fabriquer un paillis maison nourrissant.

Ne jetez plus les feuilles mortes, c’est une matière inestimable pour tout le jardin ; vous pourrez les étendre dans vos massifs fleuris, sur votre potager et même dans vos jardinières d’automne. Ramassez-les lorsqu’elles sont sèches, distribuez-les immédiatement là où c’est nécessaire.

Sinon, vous pouvez également utiliser les restes de tailles diverses : étalez-les sur le sol et passez la tondeuse dessus, vous obtiendrez ainsi un paillis tout prêt à offrir à vos végétaux.

Pour finir : au lieu de jeter vos déchets verts de la cuisine à la poubelle, utilisez-les au contraire comme paillis : fanes de légumes, épluchures de pommes, côtes de chou-fleur (coupées en morceaux), etc. Bien évidemment, faites-le aussitôt, n’attendez pas qu’ils pourrissent…

Astuce : les peaux de bananes feront le bonheur de vos rosiers.

– C’est le moment de penser aux futures plantations et aux haies ! Si rien ne vous empêche de planter une haie classique composée d’une même variété (hêtre, charme, troène, bambou, laurier-cerise…), l’heure est plutôt aujourd’hui à la haie bocagère. Constituée au contraire d’une grande variété d’arbres et arbustes différents, elle constitue un élément essentiel du paysage tout en proposant une diversité de floraisons, de fruits, de semences. Selon votre choix, elle deviendra également un véritable garde-manger pour nombre d’espèces (écureuil, hérisson, oiseaux, insectes), y compris pour vous. Prenez donc le temps de réfléchir, consultez les nombreux documents existant sur le sujet et n’hésitez pas à faire un plan de votre future nouvelle haie.

Au potager

– Si ce n’est déjà fait, c’est le moment de ramasser les pommes de terre. L’idéal est de les laisser ensuite sécher quelques jours sur le sol avant de les rentrer dans un endroit frais (5ºC) et à l’abri de la lumière.

– Courgette, potimarron, potiron : pour permettre à leurs fruits de grossir, il est nécessaire de couper les tiges coureuses ainsi que les dernières fleurs ; chez nous, il est de toute manière bien trop tard dans la saison pour espérer que ces dernières produisent encore des fruits.

Si d’aventure la météo se mettait à la pluie, isolez les cucurbitacées du sol pour les protéger de l’humidité : paillis, ardoise, soucoupe…

Shutterstock
Shutterstock

Sur le balcon

– Plantes méditerranéennes : soyez vigilant aux températures nocturnes ; tenez-vous prêt à les rentrer ou à les protéger avec un voile d’hivernage. Ne placer ce dernier que pendant la nuit, et laisser les plantes respirer durant la journée ; il peut en effet encore faire bien chaud et elles pourraient subir un coup de chaleur.

Dans le même ordre d’idée, on continue à arroser régulièrement les plantes en pot, elles sont encore gourmandes en eau, pour pouvoir offrir une floraison jusqu’aux gelées.

– Bacs potagers : semer bette, cerfeuil, épinard, navet, scarole, chicorée.

À l’intérieur

– On pense à rentrer les cactées et les plantes grasses ; on réduira drastiquement les apports d’eau.

Notre sélection vidéo

Aussi en Carte verte

L’indispensable compost, l’or brun du jardin

Le compost est considéré comme l’or brun du jardin. Installez-en un dans un coin ombragé de votre propriété. Mais pas trop loin, sinon vous n’aurez pas envie d’y aller. Si vous le trouvez inesthétique, camouflez-le.

Voir plus d'articles

À la Une