Accueil Actu Soirmag

Coupe du Monde: qu’est-ce que le snus, ce tabac de plus en plus consommé par les joueurs?

Depuis quelques années, le snus, du tabac à sucer, interdit en Europe, sauf en Suède, revient à la mode. Ce tabac est pourtant tout aussi nocif et relance les polémiques sur les sportifs en consommant.

Temps de lecture: 2 min

La photo a été prise le 17 novembre dernier mais refait surface aujourd’hui. On y voit Marcus Thuram dans un avion avec ses coéquipiers, dont Karim Benzema, qui prend la photo. Les Bleus étaient en chemin pour se rendre au Qatar pour la Coupe du monde. Si le cliché peut paraître anodin, un détail attire l’œil. Marcus Thuram tient dans ses mains, une boîte qui ressemble à un contenant pour du snus.

Le snus est un tabac à sucer. Le produit est interdit depuis 1992 dans l’Union européenne, mais est encore en vente libre, au même titre que le tabac, en Suède. Il se présente sous forme de petits sachets, remplis de tabac qui se glissent sur les gencives. Bien qu’interdit, le snus connaît un regain d’intérêt ces dernières années. Comme la cigarette, il joue un rôle de stimulant et peut paraître moins dangereux que la cigarette, puisqu’il ne provoque pas de fumée. Ceci est pourtant un leurre.

Le snus est devenu un produit de plus en plus consommé dans le milieu sportif. Il permet aux sportifs de remplacer la cigarette sans impacter leurs capacités respiratoires. À une époque où les joueurs sont scrutés de près, hors de question d’être vu avec une cigarette à la bouche comme ce fut le cas pour de nombreux joueurs auparavant comme Zidane ou encore de temps en temps pour Nainggolan.

À lire aussi  : Nainggolan écarté à l’Antwerp après avoir fumé à Sclessin

Maintenant, les joueurs chiquent du tabac ou alors le sucent avec du snus. Mais les dangers sont toujours présents. Comme le tabac à fumer, les principes actifs du snus, peuvent aider à « augmenter la vigilance, améliorer la coordination et les performances cognitives, la fréquence cardiaque et la circulation sanguine », comme le présente une étude italienne. Mais également comme le tabac, il est hautement addictif – il y a trois fois plus de nicotine que dans une cigarette normale – et est très dommageable pour les gencives. Le snus rassemble tout autant de composants carcinogènes.

7sur7 rapporte les déclarations du toxicologue de la KU Leuven, Jan Tytgat : « L’acidité de votre bouche est notamment perturbée par la forte base de nicotine présente, qui peut même avoir un effet corrosif ». Ce tabac représente un risque pour la région buccale. Le snus attaque les gencives et la salive moins acide peut faciliter le développement de bactéries.

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Philippe Gilbert rejoint Eurosport

À peine retraité, l’un des meilleurs coureurs de l’histoire des Classiques devient consultant pour la chaîne sportive à partir du 25 février.

Voir plus d'articles

À la Une