Accueil Actu Soirmag

Le sosie de Neymar piège les supporters et sème la zizanie au Qatar (vidéo)

Eigon Oliver incarne le sosie de Neymar à la perfection. Si bien, que de nombreux fans et une chaîne de télévision ont cru s’adresser à la star brésilienne.

Vidéo - Temps de lecture: 2 min

Le Brésil s’est largement imposé contre la Corée du Sud, ce lundi 5 décembre. Revenu de blessure, Neymar a inscrit un but sur penalty et a contribué à la victoire de la Seleção. Pourtant, il y a un autre Neymar qui fait sensation au Qatar, mais ce n’est pas sur le terrain.

Un sosie du joueur brésilien, en a profité pour se faire passer pour l’attaquant du Paris Saint-Germain. Casquette, tatouages, lunettes de soleil, boucle d’oreille et barbe. Eigon Oliver, 30 ans, ressemble fortement à Neymar. Et plusieurs personnes n’ont pas décelé la différence.

Lors du deuxième match de la phase de poules contre la Suisse, Eigon a réussi à se faire passer pour Neymar. Il est monté sur la pelouse, il a discuté avec plusieurs agents de sécurité et en a profité pour faire quelques selfies. Durant la rencontre, il a débarqué en tribune et il y a eu même un petit mouvement de foule. Le vrai Neymar, lui, se remettait de sa blessure, et regardait la rencontre depuis sa chambre d’hôtel.

Même la chaîne de télévision américaine Fox Sports n’en a vu que du feu. Eigon Oliver se promenait dans les rues de Doha et une équipe de Fox Sports l’a poursuivi. La chaîne s’est ensuite excusée : « Neymar a un sosie très convaincant. »

Le compte Instagram d’Eigon Oliver a rapidement gagné de nombreux abonnés. À l’heure d’écrire ces lignes, le sosie de Neymar a dépassé le million d’abonnés. Enfin, d’après certaines sources, il toucherait 9.000 euros de l’heure pour incarner le sosie de Neymar.

Retrouvez plus d'actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Notre sélection vidéo

Aussi en Société

Philippe Gilbert rejoint Eurosport

À peine retraité, l’un des meilleurs coureurs de l’histoire des Classiques devient consultant pour la chaîne sportive à partir du 25 février.

Voir plus d'articles

À la Une