Accueil Actu Soirmag

Georges-Louis Bouchez et sa femme pris dans une dispute à Knokke: «Ces gens ont été très impolis»

La scène a été filmée par des jeunes. Georges-Louis Bouchez a été violemment bousculé.

Temps de lecture: 2 min

Georges-Louis Bouchez et son épouse se sont retrouvés au cœur d’une dispute dans le centre de Knokke, selon une vidéo filmée par des passants et repartagée sur Het Laatste Nieuws ce dimanche 25 juin. Avec seulement la vidéo, difficile de comprendre ce qu’il se passe. Georges-Louis Bouchez se fait violemment bousculer. La séquence se conclut par sa compagne qui lance aux cyclistes : « Sales flamands ».

Le président du MR a été contacté par des médias pour donner sa version des faits. Il semblerait que le couple était en voiture quand ils ont entendu un choc à l’arrière du véhicule. Georges-Louis Bouchez, qui conduisait, déclare : « J’ai d’abord pensé qu’un cycliste avait percuté ma voiture, mais j’avais laissé suffisamment d’espace pour qu’il puisse passer. Je suis alors sorti pour voir ce qu’il en était. La femme a fait un geste de colère et a poursuivi sa route ».

Il explique alors que le couple a décidé de suivre la femme : « Ma compagne a alors pris le volant et nous les avons poursuivis, car si la voiture était endommagée, je devais évidemment appeler la police. Au feu rouge suivant, nous sommes descendus, mais je n’ai même pas eu le temps de demander ce qui s’était passé. L’homme a immédiatement enlevé ses lunettes et m’a bousculé ». C’est à ce moment que semble commencer la vidéo. « Ces gens ont été très impolis. Ils ont crié que nous étions de sales Wallons et que nous n’avions qu’à retourner en Wallonie ».

Il déclare qu’il a cherché à rester calme. Sa compagne s’est cependant emportée, jusqu’à la fameuse déclaration : « Sales flamands ». Là-dessus, le président du MR reconnaît les paroles et y répond : « Elle ne le pense pas, car nous aimons et fréquentons tous les deux la Flandre ».

Il regrette que la situation soit devenue ce qu’elle est aujourd’hui et demande à propos de sa compagne que « les gens la laisse tranquille sur les réseaux sociaux ».

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une