Accueil Actu Soirmag

Universal Music retire ses chansons de TikTok

Les négociations entre les deux entreprises n’ont pas abouti à un accord.

Temps de lecture: 3 min

La plus grande major mondiale de l’industrie musicale Universal Music Group (UMG) a annoncé ce mardi le retrait de ses chansons du réseau social TikTok, après l’échec de négociations avec la plateforme sur des questions telles que la rémunération des artistes et des auteurs-compositeurs.

Dans une lettre ouverte, Universal a accusé TikTok d’« essayer de construire une entreprise basée sur la musique, sans payer la juste valeur de la musique ». Les deux parties ont discuté des termes d’un nouvel accord, le contrat existant devant expirer mercredi. Mais l’accord n’a pas été renouvelé.

Dans un communiqué, TikTok a jugé « triste et décevant qu’Universal Music Group ait fait passer sa propre cupidité avant les intérêts de ses artistes ».

Parmi les questions soulevées lors des négociations figuraient une « compensation appropriée » pour les artistes et les auteurs-compositeurs, la sécurité en ligne pour les utilisateurs, ainsi que la protection des artistes contre les méfaits de l’intelligence artificielle, ajoute la lettre d’UMG.

Mais au fur et à mesure que les négociations avançaient, « TikTok a tenté de nous intimider pour que nous acceptions un accord d’une valeur inférieure à l’accord précédent, bien en deçà de la juste valeur du marché et ne reflétant pas leur croissance exponentielle », a déclaré Universal.

Les grandes maisons de disques perçoivent des royalties des plateformes de streaming et des réseaux sociaux.

Le géant Universal a toutefois déclaré que TikTok proposait de payer « un taux qui n’est qu’une fraction du taux payé par les principales plateformes dans une situation similaire ».

Qualifiant les déclarations d’Universal de « fausses », TikTok estime que la maison de disques a « choisi de se détourner du soutien puissant d’une plateforme qui compte plus d’un milliard d’utilisateurs et qui sert de véhicule de promotion et de découverte gratuit pour leurs talents ».

Bien que TikTok compte un grand nombre d’utilisateurs, il ne représente qu’environ 1% du chiffre d’affaires total d’Universal, a encore dénoncé UMG dans sa lettre.

Universal relève d’autres problèmes tels que la présence d’un grand nombre d’enregistrements générés par l’IA sur la plateforme. TikTok autorise en effet la diffusion sur la plateforme d’un grand nombre de musiques créées à l’aide de l’intelligence artificielle – et veut une liberté contractuelle pour cela. Le service favorise ainsi de facto « le remplacement des artistes par l’IA », dénonce la major musicale.

Universal Music critique en outre le fait que Tiktok ne lutte guère contre le piratage et dispose d’une procédure inefficace pour supprimer les contenus problématiques tels que les fausses images pornographiques d’artistes. De telles images de la star Universal Taylor Swift ont été mises en circulation la semaine dernière.

Propriété de la société chinoise ByteDance, TikTok est l’un des réseaux sociaux les plus populaires au monde, avec plus d’un milliard d’utilisateurs.

Pour la plateforme, le retrait d’Universal Music pourrait être un coup considérable: de très nombreuses vidéos sont accompagnées de musique et le groupe a sous contrat de nombreux musiciens parmi les plus populaires du monde. Taylor Swift, Lady Gaga et The Weeknd figurent ainsi parmi les artistes labellisés par Universal.

À lire aussi:

La major a reconnu que cette décision aurait des conséquences pour ses propres musiciens. Il est toutefois de la responsabilité de l’entreprise de se battre pour des conditions équitables pour eux, s’est-elle défendue.

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une