Accueil Jacques Pradel raconte

Un match de tennis qui tourne mal

Une partie de tennis banale peut-elle déboucher sur la mort ? Oui, si l’on drogue son adversaire...

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 7 min

Tout commence à la suite d’un terrible accident de la route, le 3 juillet 2003. Vers 23h30, un jeune instituteur âgé de 25 ans, Alexandre Lagardère, rate un virage et s’écrase contre un platane, sur la route d’Orthez, dans les Pyrénées-Atlantiques. Le jeune homme rentrait chez lui après avoir participé au tournoi de tennis amateur de Tartas. Son dernier adversaire, Maxime Fauviau, l’avait battu haut la main, malgré son jeune âge, 15 ans, et son niveau technique indiscutablement inférieur. L’instituteur n’avait pas réussi à « entrer dans le match ». Il avait mis cet échec sur le compte d’un coup de fatigue inexplicable, qui l’avait littéralement anéanti. Le match lui avait paru interminable : un vrai cauchemar.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Jacques Pradel raconte

La belle de Pékin (1/2)

Digne d’un roman d’espionnage, cette histoire témoigne de l’incroyable raffinement d’un piège pervers mis au point par les services secrets chinois pour recruter une taupe au sein des services français.

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs