Tabagisme passif: les risques encourus par les bébés fumeurs

Tabagisme passif: les risques encourus par les bébés fumeurs
Belgaimage

Aujourd’hui, tout le monde sait que fumer est mauvais pour la santé. Mais quand on ne fume pas et que l’on est entouré de fumeurs, on inhale sans le vouloir la fumée du tabac présente dans l’air ambiant. Ce tabagisme passif est lui aussi nocif pour la santé. Chez les femmes enceintes, il augmente le nombre de fausses couches, de grossesses extra-utérines et d’accouchements prématurés.

Les risques de mort subite ? C’est X2

Quant au futur bébé, il risque de naître avec un poids et un périmètre crânien plus petits, de souffrir d’un retard de croissance et d’un développement cérébral amoindri. Le fœtus est en effet très sensible au tabagisme passif. Une grande partie des composés toxiques qui se trouvent dans la fumée du tabac passe lors des échanges de sang qui se font à travers le placenta et l’« asphyxient ». Les effets de ce manque d’oxygène se font surtout sentir lors des deuxième et troisième trimestres de la grossesse. Plus le tabagisme, passif ou non, de la maman est important, plus les risques sont importants pour le futur bébé.

Le tabagisme passif postnatal peut lui aussi avoir de lourdes conséquences. Les bronches des bébés et des enfants sont plus petites que celles des adultes. Ils ont donc une fréquence respiratoire plus élevée et absorbent plus de particules toxiques. Enfin, plusieurs études ont montré qu’il existe un lien entre la mort subite du nourrisson et le tabagisme pré et postnatal. Le tabagisme maternel pourrait même doubler les risques de mort subite. Alors, un seul conseil : si vous êtes enceinte ou si vous avez de jeunes enfants, demandez à tout votre entourage d’aller fumer dehors !

Retrouver «Air de familles» tous les jours à la télé sur La Une et La Deux. Mais aussi sur BX1 à 12h12 et 17h12. Et également sur internet, à l’adresse www.one.be. Au programme : émissions, spécialistes et infos pratiques.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern