Patrick Sébastien dézingue Nagui et sa version d’«Intervilles»: «Ces gens-là sont des psychopathes»

BelgaImage
BelgaImage

Patrick Sébastien n’avait pas beaucoup de filtre avant mai 2019. Mais depuis son éviction de France 2, l’animateur hexagonal a encore franchi un palier. Dans une interview accordée à France Bleu, en pleine promo pour la tournée « Le Plus Grand Cabaret », il a évoqué la nouvelle version d’« Intervilles », qui sera produite par Nagui et diffusée sur la chaîne France 2 à l’été 2020.

>Nagui donne les détails de la nouvelle version d’Intervilles

« Il s’agit d’un truc pour faire du fric, c’est tout », tance-t-il d’entrée de jeu, comme l’épingle RTL. Avant de s’attaquer au fait que les vachettes sont désormais absentes de l’historique show télévisuel. Selon lui, Nagui n’a pas choisi cela pour défendre la cause animale mais plutôt pour une question financière :

« Ça va être fait à l’économie, pour que ça rapporte un maximum, comme tout ce que fait Nagui à la télé aujourd’hui. La télé c’est devenu ça aujourd’hui : il faut faire les choses pour qu’elles rapportent au producteur. Le côté artistique est mis de côté, faire des choses gratos pour la beauté du geste, c’est fini ».

>« Intervilles » version Nagui : le tournage de l’émission aura lieu dans un célèbre parc d’attractions

Avant de s’attaquer directement au présentateur de « N’oubliez pas les paroles » : « Nagui, France 2 lui appartient ! Moi, je suis dans la vraie vie. Ils ont décidé de ne pas mettre de vachettes, qu’est-ce que tu veux que je te dise ? Ces gens sont malades, ce sont des psychopathes ». Visiblement, Patrick Sébastien prend l’affaire très à cœur.

 
  • Il y a 80 ans: la Belgique occupée

    Les soldats de la Wehrmacht hissent le drapeau nazi sur le toit du château royal de Laeken.

    Après la campagne des 18 jours, notre pays est envahi par l’armée allemande. D’abord effrayée, la population se fait peu à peu à l’idée d’intégrer un Reich censé durer 1.000 ans... Et ne manquez pas la suite de notre série : le 7 octobre, la Résistance. Le 15 octobre, la Collaboration.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern