Le monde fait face à une épidémie de ruées (injustifiées) sur le papier toilette

Le monde fait face à une épidémie de ruées (injustifiées) sur le papier toilette
BelgaImage

Mi-février 2020, un braquage a lieu à Hong-Kong mais que l’on ne s’y trompe pas, ce n’est pas une banque qui est visée. La victime de cet acte est un simple livreur de rouleaux de papier toilette. La scène a fait le tour de la planète tellement elle semble surréaliste. En cause : une rumeur disant que Hong-Kong allait fermer ses frontières avec la Chine continentale pour se protéger du coronavirus, provoquant une pénurie de PQ. Le temps que le gouvernement réagisse pour démentir l’information, il était trop tard et les rayons ont été dévalisés. Depuis, cette peur semble se répandre à travers le monde encore plus vite que le virus tant redouté.

Après Hong-Kong, le Japon

A la fin du mois de février, c’est le Japon qui est touché par cette épidémie plus rapide que l’éclair. Les habitants craignent eux aussi une pénurie, comme c’est le cas pour les masques de protection. Cette fois-ci, ils ne redoutent cependant pas un arrêt des liens commerciaux avec la Chine mais un arrêt des usines chinoises produisant du papier hygiénique. En un temps record, tous les supermarchés se retrouvent avec des rayons vidés. « Dès qu’on a une livraison ça disparaît immédiatement », confie désespérément une caissière à « France Info », consciente que cela n’est le fait que d’une rumeur.

L’affaire a même amené à ce que le Premier ministre réagisse en personne. Il a dû assurer que le papier toilette tant désiré était très majoritairement produit au Japon et non en Chine pour calmer les ardeurs des citoyens. Certains magasins ont même dû créer des rations : « Un pack par personne s'il vous plaît », peut-on lire parfois.

Une folie dépensière pour reprendre le « contrôle sur leurs vies »

Aux Etats-Unis, même scènes, notamment en Californie où vit une importante communauté d’origine asiatique. On assiste ainsi à des files d’attente incroyables de caddies remplis de papier toilette et d’eau, comme à Los Angeles, ce qui fait quelques heureux. Costco, société de commerce de détail, a gagné 9,47% à la Bourse de New York ce lundi. Les supermarchés Target et Walmart bondissaient de même de 4,12% et 6,80%.

Dernier pays victime en date : l’Australie. En cause, toujours le même scénario, où les gens se sont inquiétés de voir des Asiatiques faire le plein de papier toilette et ont entendu des rumeurs sur l’approvisionnement chinois en berne. Tim Woods, directeur général de l’analyste de marché Industry Edge, est intervenu pour préciser que l’Australie n’importait que 40 % de son papier hygiénique de Chine. La population est désormais invitée à n’acheter que quatre paquets de papier hygiénique par personne maximum. Là aussi, le Premier ministre a dû demander à ce que chacun garde son calme.

« Il est peu probable qu'acheter des lingettes, des nouilles déshydratées ou même des masques aide les gens à être en sécurité. Mais le simple fait d'acheter ces biens peut les calmer et leur donner l'impression qu'ils ont encore un peu de contrôle sur leurs vies », estiment Andy Yap et Charlene Chen, chercheurs à l'école de management Insead, interviewés par l’AFP.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern