Lara Fabian demande de changer une règle de «The Voice» et obtient gain de cause (vidéo)

Lara Fabian demande de changer une règle de «The Voice» et obtient gain de cause (vidéo)
Capture d’écran Youtube - TF1

Hier soir, c’était le début des « battles » pour la version française de « The Voice ». Duels après duels, la compétition fait rage entre les concurrents. Une « battle » se distingue tout particulièrement cette saison-ci. Alors que Pascal Obispo, Marc Lavoine et Amel Bent ne doivent composer que des combats à deux, Lara Fabian n’a pas pu avoir cette chance. Ayant un nombre impair de candidats dans son équipe, elle a dû faire un trio et être forcée de se séparer de deux d’entre eux en même temps. Cette situation lui a semblée terriblement « injuste » et cela l’a amené à oser demander ce que personne d’autre n’avait fait avant elle.

« Cette saison, on s’en souviendra »

Juste avant, la prestation de Cheyenne, Maria et Amaury sur « You Raise Me Up » a représenté un des moments les plus forts de la soirée. Après leur brillante représentation, la décision de leur coach de ne sélectionner que l’un des trois promettait d’être compliquée. Au bord des larmes, elle ne semble pas trop savoir que faire. « C’est fantastique, exceptionnel », complimente Pascal Obipso. « Franchement, bon courage, vraiment », dit Amel Bent à son amie avec toute sa compassion. Aucun des trois autres coachs ne s’est avancé à donner son avis sur le participant que Lara Fabian devrait choisir. « Ma tâche est injuste et tellement difficile », soupire Lara Fabian. Finalement, c’est Cheyenne qui a été sélectionnée pour son haut potentiel pour la suite de l’aventure.

Mais ce n’est pas tout ! Alors que Nikos Aliagas commence à dire « je voudrais saluer les deux talents… », il n’a pas le temps de terminer sa phrase que Lara Fabian intervient. « Nikos, comme vous savez, j’ai fini sur une jambe parce que tous mes camarades ont terminé [les auditions à l’aveugle] avec 14 talents, moi seulement avec 13. Et j’ai donc été obligée de faire un trio pour une de mes battles, me laissant désormais avec 6 talents [pour la suite]. Si vous le permettez, je voudrais avoir le droit d’en avoir un septième ». « Pour être au même niveau que les autres ? », demande l’animateur, la chanteuse belge hochant de la tête.

« On n’a jamais eu ce cas de figure. Cela voudrait dire que vous auriez la possibilité de choisir parmi ces deux talents [restants] », précise Nikos Aliagas. Après un moment de flottement, ce dernier annonce la sentance : « On vient de me dire en régie qu’il n’y avait aucun problème avec votre choix, c’est justifié ».

Grâce à cette deuxième chance, c’est l’Irlandaise malvoyante Maria qui a pu être sauvée. « Incroyable », s’exclame Amel Bent. « I love Lara, je l’aime », s’exclame l’heureuse élue remplie de joie et qui avoue en larmes qu’elle pensait que c’en était fini pour elle avant ce retournement de situation. « Franchement, cette saison, on s’en souviendra », fait remarquer Nikos Aliagas.

 
  • Belgaimage

    François De Brigode, photographe du confinement

    Le journaliste de la RTBF partage au quotidien un cliché de la situation actuelle.

  • Belgaimage

    Soutenons nos héros: vos messages

    Vous êtes nombreux à avoir répondu à notre appel de soutien envers tous les héros du quotidien pendant ce confinement. Voici une sélection de vos encouragements précieux. Merci à vous tous !

  • Dominique Strauss Kahn and Myriam L Aouffir attend the 16th Marrakech International Film Festival. Marrakech, Morocco - 05/12/2016//COLLET_0005-111/Credit:GUILLAUME COLLET/SIPA/1612060209 *** local caption *** 00784161

    Le retour gagnant de DSK

    Neuf ans après l’affaire du Sofitel, Dominique Strauss-Kahn s’est refait une santé. Aussi discret dans les médias qu’actif dans les affaires…

Signé duBus
Signé Stéphane Bern