Isolés, ces participants à une téléréalité vivent sans rien savoir de la pandémie actuelle de Covid-19

Isolés, ces participants à une téléréalité vivent sans rien savoir de la pandémie actuelle de Covid-19
Capture d’écran Youtube

Un monde sans Covid-19, qu’est-ce que ce serait bien ! Pas d’angoisse d’être contaminé, pas de souci à se faire pour son salaire, pas non plus de pression en regardant les informations au journal télévisé. Pour ces personnes, cette situation est bel et bien réelle ! Petite précision : ils participent à la version allemande de l’émission de téléréalité « Big Brother ». La maison de production qui s’occupe de l’organisation a pris la décision de ne pas les tenir au courant de l’évolution de la situation dans le monde entier.

Rester dans l’ignorance et l’insouciance

Ce qui permet à ces personnes de continuer à vivre « normalement », c’est qu’en réalité, elles sont… en quarantaine. Elles sont en effet entrées dans deux maisons situées près de Cologne début février pour ne plus en sortir depuis. A cette époque-là, on ne parlait pas de pandémie mais d’épidémie et celle-ci était plus ou moins limitée à la Chine et aux pays voisins. Pas de raison de trop s’inquiéter doivent-ils encore penser. Comme le concept de l’émission veut qu’ils soient coupés de tout, c’est effectivement ce qui se passe.

Lorsque le diffuseur Sat.1 a été interrogé sur le caractère éthique ou non de ce manque d’information, une porte-parole a répondu de manière brève mais claire : « oui », c’est éthique. « Bien sûr, les résidents seront informés s'il y a des raisons de le faire. Les informations de l'extérieur qui sont données aux résidents sont également décidées en concertation avec les proches », précise un communiqué. Il est notamment prévu de briser le silence si un membre proche de la famille d’un des participants contracte la maladie en question.

Est-ce que cette décision serait appréciée des habitants des deux maisons ? A en croire une des anciennes locatrices, une fille du nom de « Pink », se serait bien le cas. En apprenant la nouvelle à sa sortie de l’émission, elle a déclaré s’estimer heureuse d’être restée dans l’ignorance.

 
  • Face au coronavirus, soutenons nos héros

    Le personnel médical est mobilisé pour faire face à la pandémie : ici un transfert de patient à l’hôpital liégeois MontLégia.

    Des centaines de personnes, dans les hôpitaux et ailleurs, se mobilisent pour vaincre l’épidémie qui frappe notre pays. Envoyez-leur vos messages de soutien via votre magazine.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern