Coronavirus: le coup de gueule de Philippe Etchebest après le discours d’Emmanuel Macron

Capture d’écran - Twitter
Capture d’écran - Twitter

35 millions de personnes ont écouté le discours du président français Emmanuel Marcon, diffusé à la télévision. Une allocution dans lequel le chef de l’État a fait part des décisions du gouvernement hexagonal. Parmi les téléspectateurs attentifs, Philippe Etchebest. Confiné comme tous les autres, le chef étoilé a regardé et rapidement tiré les leçons de cette prise de parole.

>Coronavirus : Jean-Pierre Pernaut se met en retrait du JT de 13 heures de TF1

Le président Macron ? « Très bien »

Sur Twitter, il a publié une vidéo en réaction à l’allocution présidentielle sur la crise mondiale du coronavirus et sur les décisions françaises pour contenir l’avancée du virus et le réduire à néant. « Je le trouve très bien », a commencé Philippe Etchebest au sujet d’Emmanuel Macron. « Sauf que j’aurais voulu entendre le mot confinement. Il est extrêmement important aujourd’hui que chacun, et chacune, reste chez soi pour éviter la propagation de l’épidémie ».

Le ton est autoritaire, comme le pointe le Huffington Post. Le contraire aurait étonné tant le chef français est habitué aux prises de position fermes, lui qui est cuisinier professionnel mais également l’une des figures principales de la cuisine en télévision : juré dans « Top Chef » sur M6 mais également fer-de-lance d’« Objectif Top Chef » ou de « Cauchemar en cuisine ».

>Coronavirus : le témoignage poignant d’une Bruxelloise de 31 ans, « très faible », qui veut conscientiser la population (vidéo)

« On en sortira grandis »

Il poursuit son analyse dans une vidéo qui fait le buzz sur Twitter, culminant au moment d’écrire ces lignes à près d’1,5 million de reprises. Sur les fermetures des restaurants, bars, cafés et discothèques, imposées depuis samedi 14 mars à minuit, il a trouvé ça « violent », mais « on l’a appliqué ». Le meilleur ouvrier de France de 53 ans poursuit :

« C’était extrêmement difficile et violent, mais je crois qu’aujourd’hui, pour qu’on aille plus vite, tous ensemble, il faut vraiment être responsables. Restez chez vous. Pensez au personnel médical qui galère et qui va galérer encore un petit moment. Plus vite on sortira de cette crise et mieux on se portera. Ce ne sera pas sans séquelles, bien évidemment, mais on en sortira plus forts. Je vous en prie, écoutez : restez chez vous, il y a plein de choses à faire. Adaptez-vous, justement, c’est là où on verra la faculté de tous et de toutes à s’adapter. S’il vous plaît, faites-le, et on en sortira grandis ».

>Tennis, ping-pong, foot, vélo… : des internautes réinventent avec humour les sports interdits à cause du coronavirus (vidéos)

À partir de ce mardi 17 mars à midi, la France est appelée à un confinement renforcé. Des mesures seront prises pour lutter contre les personnes qui contreviennent à ces obligations  : des amendes sont prévues. En Belgique, l’épidémie de coronavirus a causé la mort de 10 personnes, alors que 1.243 contaminations avérées ont été détectées. 361 personnes sont hospitalisées partout dans le pays.

 
  • Face au coronavirus, soutenons nos héros

    Le personnel médical est mobilisé pour faire face à la pandémie : ici un transfert de patient à l’hôpital liégeois MontLégia.

    Des centaines de personnes, dans les hôpitaux et ailleurs, se mobilisent pour vaincre l’épidémie qui frappe notre pays. Envoyez-leur vos messages de soutien via votre magazine.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern