Coronavirus: Pablo Andres sort l’artillerie lourde pour son hilarant «Journal du confiné» (vidéos)

Capture d’écran - Facebook
Capture d’écran - Facebook

Deux vidéos qui, ensemble, comptent déjà plus d’un million de vues. Fameux buzz pour Pablo Andres qui entend divertir les Belges en cette période de confinement, liées à la pandémie du coronavirus. Le premier clip date du 13 mars dernier et est intitulé « Coronavirus : pas de panique ». La deuxième capsule date du mercredi 18 mars et est titrée : « Les Belges vs Le Confinement ». Fameux match ! Le tout est regroupé sous « Le journal du confiné » qui devrait réserver de nouvelles surprises aux aficionados de l’humoriste belge qui n’a pas son pareil pour commenter avec humour et pertinence l’actualité.

>Sportifs, artistes, politiques : les personnalités contaminées par le coronavirus

Il a d’abord plaisanté en Jérôme Floquet dans « Pas de panique ». « Et ça y est, c’est l’apocalypse. T’as pas vu les infos ou quoi ? On va tous crever ! », lance-t-il. « J’ai placé des douves tout autour de la maison, j’ai remplacé la pelouse par des barbelés » et le Pablo Andres grimé ne veut être approché par personne. « Faut pas céder à la panique, pas de quoi s’alarmer t’sais », rajoute-t-il, jouant sur les contrastes dans ce « journal d’un con fini… pardon d’un confiné ».

« Un mètre de sécurité, c’est deux bacs de bières mis sur la longueur »

Ce mercredi 18 mars, Pablo Andres a à nouveau frappé. Et plus fort encore, mais cette fois en Agent Verhaegen : « Et ça y est, Sophie Wilmès et tout le gouvernement l’ont confirmé, c’est le confinement général pour tous les Belges ». Accent à couper au couteau, il balance : « Si on est capable de survivre à une mitraillette sauce brazil, avec fritjes dedans et une fricadelle à part… On peut survivre au confinement général ». Il liste les difficultés éprouvées par les Belges : les maladies, les attentats et « l’injustice de notre défaite en demi-finale contre ces salopards de Frouzes ».

>Le témoignage de Julie Taton sur le coronavirus : « Cette saleté s’est invitée dans notre foyer »

« En Belgique, si on est capable de vivre 500 jours sans gouvernement, alors 21 jours sans sortir… En plus, avec la pluie en Belgique, t’es déjà en confinement général la moitié de l’année », tacle-t-il. Dans ce sketch, l’agent Verhaegen, sur le ton de l’humour, en profite néanmoins pour passer un message aux internautes qui tomberaient sur sa vidéo – et ils sont déjà nombreux ! « Coronaviruzzzz ? Restez chez vous et on va lui faire sa peau à ce knul de viruzzzz ! Et le premier qui sort, je viens lui botter personnellement les fesses ! ». Tout en pointant les consignes de distanciation sociale : « Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est qu’un mètre de sécurité, c’est deux bacs de bières mis sur la longueur, okayyy ? » On attend les prochains épisodes, maintenant.

 
  • Serge Lama tire sa révérence: «Je suis usé»

    Belgaimage

    Exclusif : le chanteur « sent » le poids de ses 55 ans de carrière. Il a dû reporter une tournée d’adieu en province à cause du Covid. Sa jambe le fait souffrir. Mais l’amour (de la chanson) reste la grande affaire de sa vie. De notre envoyé spécial à Paris !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern