L’histoire à table de l’empereur de la conserve

Isopix
Isopix

En cette période de stress liée au coronavirus, nous sommes nombreux à avoir fait le plein de provisions. Et dans nos armoires, nous avons entreposé – outre les deux tonnes de papier toilette… qui n’ont rien à faire dans cette rubrique, ni même d’ailleurs dans notre réserve, avouons-le – quantité de produits secs : pâtes, riz, farine, sucre, mais aussi sans doute des kilos de conserves en tous genres, sardines, thon, tomates pelées, haricots, petits pois carottes, maïs et nous en passons. Quoiqu’on s’en souviendra après cette crise, car on va devoir manger le reste pendant des mois...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
Signé duBus
Signé Stéphane Bern