Covid-19 : des centaines de films gratuits durant le confinement

Covid-19 : des centaines de films gratuits durant le confinement
Capture d’écran

La question est sur toutes les lèvres : que faire quand on est bloqué chez soi à cause du confinement ? Evidemment, la réponse est bien souvent de regarder la télévision, et les plateformes comme Netflix ou Disney+ se font un plaisir de proposer leurs abonnements payants. Mais pourquoi payer quand on peut avoir des catalogues de films gratuits ? C’est possible grâce à quelques sites qui misent sur une offre originale pour attirer un client ultra-disponible.

Déjà plusieurs catalogues disponibles… voire encore plus ?

Le premier exemple vient de la plateforme Rakuten (« optimiste » en japonais). Ce service de streaming à la demande, comparable à Netflix, s’inscrit dans cette perspective. Depuis quelques jours, le site propose une centaine de films que l’on peut regarder gratuitement, à condition de voir quelques publicités. On y trouve autant des films de drame, d’action, des comédies, des films biographiques ou encore pour enfants. Rakuten veut clairement toucher un large public durant le confinement.

Amazon, lui aussi, a adopté l’idée. Contrairement à Rakuten toutefois, la firme américaine vise un public en particulier : les petits. Deux catégories de productions gratuites sont proposées. Il y a d’une part les films pour les plus jeunes et de l’autre ceux destinés à ceux âgés de 6 à 11 ans. Une simple inscription, sans payer l’abonnement Prime, permet d’avoir accès à ce catalogue.

Bientôt, un troisième acteur pourrait bien faire son entrée sur ce nouveau marché : Google. Via son service « Play Films », le géant californien pourrait lui aussi proposer des films gratuits. Si pour l’instant, ce n’est pas encore le cas, des petits malins de « XDA Developers » ont fouillé dans le code de la nouvelle mise-à-jour de l’application et ont trouvé la fameuse sélection libre d’accès préparée par Google (encore une fois à condition de regarder des publicités). Selon XDA, des centaines de films seraient alors disponibles. Pour l’instant, Google ne confirme rien mais alors que certains Etats des USA commencent eux aussi à se confiner, il serait logique que cela ne tarde pas, du moins si Google accepte véritablement d’adopter ce nouveau catalogue.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern