Guérie du Covid-19, Pink critique le gouvernement américain vis-à-vis de la pandémie

Guérie du Covid-19, Pink critique le gouvernement américain vis-à-vis de la pandémie
BelgaImage

C’est la bonne nouvelle du jour chez les stars : Pink, qui avait contracté le Covid-19, est désormais guérie. Elle confirme elle-même cette information en révélant que son dernier test s’est avéré négatif. Ce passage par la maladie a cependant redoublé sa colère envers le gouvernement de Trump qu’elle accuse de ne pas faire assez pour contrer la pandémie.

« Un échec » pour le gouvernement américain

Dans un long message transmis sur les réseaux sociaux, Pink raconte d’abord comment elle a appris qu’elle était malade. « Il y a deux semaines, mon fils de trois ans, Jameson, et moi avions des symptômes du Covid-19. Notre médecin avait heureusement accès à des tests et nous avons pu être dépistés. Mon résultat était positif ». Sous instruction du docteur, la chanteuse et sa famille se sont donc retranchés chez eux pendant deux semaines avant qu’un test confirme que le virus avait disparu.

Maintenant, elle ne manque pas de mots durs contre le gouvernement américain : « C'est une mascarade absolue et un fiasco que notre gouvernement ne fasse pas en sorte de rendre les tests plus accessibles. Cette maladie est sérieuse et réelle. Les gens ont besoin de savoir que la maladie affecte les jeunes et les vieux, en bonne santé ou pas, les riches et les pauvres. Nous devons faire tester nos enfants, nos familles et nos amis gratuitement et à grande échelle pour les protéger », dit-elle.

A la fin de son message, elle annonce faire deux dons de 500.000 dollars, un pour un hôpital de Philadelphie, et un autre pour un de Los Angeles. Elle appelle aussi à ce que tout le monde reste bien chez soi et elle remercie les soignants.

 
  • Serge Lama tire sa révérence: «Je suis usé»

    Belgaimage

    Exclusif : le chanteur « sent » le poids de ses 55 ans de carrière. Il a dû reporter une tournée d’adieu en province à cause du Covid. Sa jambe le fait souffrir. Mais l’amour (de la chanson) reste la grande affaire de sa vie. De notre envoyé spécial à Paris !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern